Live News

«Messages à relent communal» : «Dhiren Moher doit être révoqué de la NSIF», réclame XLD

Les messages à caractère raciste sur les réseaux sociaux sont à l’origine d’une action sponsorisée. C’est l’avis de Xavier-Luc Duval. Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) se référait à l’arrestation de Dhiren Moher par le CCID (Central Criminal Investigation Department), dans le cadre de l’enquête sur des « messages à relent communal » sur un groupe WhatsApp. 

Face à la presse, ce matin, samedi 26 septembre, Xavier-Luc Duval réclame que Dhiren Moher, qui est un membre du board de la National Social Inclusion Foundation (NSIF) soit immédiatement révoqué. 

« Comment une personne qui siège sur ce Board peut-elle créer un groupe communal ? C’est une insulte ! Il a doublement fauté. Bizin revok li de sa board la. Mo ena boukou respe pou Comiser polis me CCID bizin sanz uniform ek met uniform oranz. (…) », a déclaré Xavier-Luc Duval. 

Le leader du PMSD dit dit faire confiance au Commissaire de police pour qu'il prenne les mesures qui s’imposent afin d’éviter que la situation ne s’aggrave dans le pays. 

« Lin fek nome. Nou gete enn kou », a-t-il ajouté. 

« Le pays est sur la braise »

Aux yeux du leader des bleus, « le pays est sur la braise ». « Nou pe fer trwa fwa pir ki lekonomi mondial. Mais il y a de l’incompétence, voire l’absence d’effort du gouvernement. Selon Statistics Mauritius, quelque 130 000 personnes sont au chômage depuis la crise sanitaire. Parmi, deux tiers, soit 90 000, sont issus du secteur informel. Depuis la crise de la pandémie de Covid-19, 14 000 jeunes ont perdu leur emploi. La pauvreté s'installe de manière significative dans le pays. Que propose-t-on aux 90 000 personnes qui sont sans emploi ? J’ai une pensée spéciale pour les employés d’Air Mauritius, qui ont été laissés sur le pavé avec leur ‘leave without pay’ », a fait ressortir Xavier-Luc Duval. 

Revenant sur la Contribution Sociale Généralisée (CSG), Xavier-Luc Duval affirme qu'il s’agit d’une « insulte aux travailleurs du secteur privé ». 

Autre sujet abordé : la déclaration du leader du Reform Party, Roshi Bhadain, qui réclame la démission des députés de l’opposition afin que cette action mène le pays vers des élections générales anticipées. « Pour  moi, cela n'est pas une solution. Fin geyn boukou abu me lasolisyon se ki la zistis ran so zizman rapidman », affirme le leader du PMSD. 

Commentant des demandes faites pour la tenue des manifestations devant la résidence des hautes personnalités, Xavier-Luc Duval « pa trouv sa korek » car « on doit respecter la vie privée des gens », dit-il. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !