Live News

Messages à l’occasion de l’Eid-Ul-Fitr : Le PM : «Vos sacrifices ont contribué à aider notre pays dans sa bataille contre la Covid-19»

Dans son message à l’occasion de l’Eid-Ul-Fitr, transmis par la  Sunni Razvi Society International ce dimanche 24 mai, le Premier ministre Pravind Jugnauth, a exprimé son appréciation à tous les citoyens de foi musulmane qui, pendant la période de jeûne, ont accepté de ne pas s’adonner à certaines traditions et pratiques religieuses pour la sécurité de toutes les communautés dues au confinement. 

« Vos sacrifices ont contribué à aider notre pays dans sa bataille contre la Covid-19 », a dit le chef du gouvernement. Selon Pravind Jugnauth, le ramadan et l’Eid « promeuvent l'esprit d'amour, de paix, d'harmonie et de bonne volonté dans la société, qui constituent certaines des expressions les plus fondamentales des croyances islamiques. J'espère sincèrement que chaque citoyen de notre République adhère de tout cœur à ces valeurs et que nous montrons au monde la réalité de notre unité dans la diversité.»

De son côté, le président de la République Prithvirajsing Roopun a axé son message sur un ramadan « unique et une expérience exceptionnelle ». « À une époque où les prières congrégationnelles sont considérées comme l'un des devoirs les plus fortement soulignés dans l’Islam, le ramadan a été fait sous un couvre-feu strict. » Selon lui, « il faudrait retenir de la crise de la Covid-19 et du confinement, le partage des valeurs islamiques avec des êtres chers, tout en renforçant les liens familiaux et en embrassant plus que jamais l'esprit de partage du ramadan. » Il fait aussi ressortir que l’autodiscipline a régné durant toute la période du jeûne. 

Arvin Boolell exprime également son appréciation pour tous les sacrifices qui ont été effectués pendant ce mois du ramadan : « Mosquées fermées, impossibilité de se rassembler dans les espaces de prière et même les retrouvailles le soir pour rompre le jeûne en famille, autant de sacrifices que les musulmans ont eu à surmonter ». Il a qualifié le ramadan, cette année, d’« épreuve importante à surmonter ». 

Selon le leader de l'opposition, cette épreuve a été traversée « dans le respect des valeurs citoyennes, dont l’exemple et la discipline ». Le leader de l’opposition a conclu en souhaitant une « île Maurice encore plus forte qui sortira de cette pandémie sans précédent avec rigueur, discipline et surtout dans la paix ». 

Pour sa part, Abdool Gaffoor Ramtoola, président de la Sunni Razvi Society International, espère que cette situation de crise sanitaire ne va pas perdurer afin que  les activités et prières puissent reprendre au niveau des Masjids. Il estime que le confinement a été « la réponse appropriée à la propagation rapide de la pandémie ». Il se dit convaincu que le monde entier arrivera à surmonter cette épreuve. « Les leçons de cette pandémie doivent être tirées, à savoir que personne n’est invulnérable aux calamités, que la préparation à faire face à une situation inattendue et extrême doit être assurée et qu'une approche concertée et coordonnée est nécessaire pour faire face aux problèmes mondiaux ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !