Live News

Message de Noël censuré par la MBC : le cardinal Piat saisit la Cour suprême contre l’IBA

Le Diocèse de Port-Louis et le cardinal Maurice E. Piat ont présenté une demande de révision judiciaire devant la Cour suprême. Ils demandent l’autorisation de l’instance judiciaire, pour contester une décision de l’Independent Broadcasting Authority (IBA). Décision par laquelle l’IBA a rejeté la plainte du Diocèse contre la Mauritius Broadcasting Authority (MBC). Cela, après que la télévision nationale a censuré des extraits de son message à l’occasion de la fête de Noël. 

Dans un affidavit accompagnant sa demande, le cardinal Piat  soutient que la décision de l’IBA leur a été communiquée le 18 février 2022. L’IBA a notamment répondu qu’après avoir examiné la plainte du Diocèse et les explications de la MBC, elle estime que « there is no longer any live issue for the IBA to determine ». Soit qu’il n’y a plus de matière à débattre. 

Le cardinal et le Diocèse de Port-Louis contestent également la décision de l’Independent Broadcasting Review Panel. Le panel avait rejeté la demande du Diocèse visant à revoir la décision de l’IBA. Cela dans une lettre datée du 18 mars 2022. Le panel ayant considéré que sa tâche ne consistait qu’à revoir les pénalités administratives infligées par l’IBA. C’est du moins la réponse que l’Évêque de Port-Louis dit, dans son affidavit, avoir obtenue dans la lettre. 

Tradition 

L’affaire a été appelée le 9 mai 2022 devant la Chef Juge, Rehana Mungly-Gulbul et a été renvoyée au 30 mai 2022. Lors de l’audience du 9 mai 2022, l’IBA, représentée par Me Rasmi Camiah, Deputy Chief State Attorney, s’est opposée à la demande de révision judiciaire. Elle a demandé un renvoi afin de soumettre un contre-affidavit dans l’affaire. La MBC, qui est représentée par Me Manish Ajodah et Manon Mardemootoo, Senior Attorney, fera part de sa position lors de la prochaine audience. 

Dans son affidavit, le cardinal Piat déclare avoir été invité par la MBC à enregistrer un message à la nation qui devait être diffusé le 25 décembre 2021 à l'occasion de Noël, comme le veut la tradition. 

« Le 25 décembre 2021, après le journal télévisé français, le message a été diffusé et à ma grande surprise, j'ai réalisé que la MBC avait censuré mon message en supprimant des extraits » relate le cardinal Piat dans le document. Le fait que la MBC ait diffusé à nouveau son message le 29 décembre, n’atténue pas la violation de ses droits. Il évoque une atteinte à sa liberté d’expression et déclare que la décision de l’IBA va à l’encontre de son attente légitime pour que la MBC soit traitée sur un même pied d’égalité en termes de sanctions disciplinaires. 

Le cardinal Piat a retenu les services de Mes Richard Rault, José Moirt et Feroza Maudarbocus-Moolna, Senior Attorney. 
 

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !