Live News

Mémorandum économique : de nouvelles réformes pourraient aider Maurice à rebondir, selon la Banque Mondiale

La meilleure stratégie pour relancer l’économie mauricienne comprend à la fois un soutien temporaire aux entreprises et aux ménages et des réformes globales pour relever les défis structurels préexistants. C’est ce qu’indique la Banque mondiale dans son nouveau mémorandum économique sur Maurice, intitulé Through the Eye of a Perfect Storm - Coming Back Stronger from the COVID-19 Crisis. Ce mémorandum a été rendu public ce mercredi 26 mai. 

« La crise actuelle a mis en évidence la nécessité de relever des défis de longue date en matière de croissance inclusive : débloquer l'investissement, restaurer la compétitivité, maintenir l'inclusivité et faire plus avec moins de ressources publiques », explique Idah Pswarayi-Riddihough, directrice nationale de la Banque mondiale pour Maurice, le Mozambique, Madagascar, les Comores et les Seychelles dans un communiqué émis ce matin. 

« C'est le moment d'accélérer la reprise et de ressortir de la tempête plus fort qu'avant avec l'adoption d'une nouvelle série de réformes », insiste-t-elle. 

A savoir que ce rapport met en évidence quatre piliers principaux pour une reprise solide : Une nouvelle approche de la politique industrielle qui concentre le soutien de l'État sur l'innovation et le transfert de technologie ; inverser le déclin actuel de la compétitivité en tirant parti de l'investissement direct étranger et des nouvelles opportunités commerciales préférentielles ; le maintien de la trajectoire de développement inclusif de Maurice ; renforcer encore le secteur public, en termes de cohérence des politiques dans le cadre de réformes complexes et multisectorielles, et de capacité de mise en œuvre. 

« Ce rapport définit un programme à court et moyen termes pour relancer une croissance inclusive et durable à Maurice », a ajouté Erik von Uexkull, représentant de la Banque mondiale pour Maurice. 

« Bien que la situation mondiale s'améliore lentement avec la disponibilité accrue de vaccins, il ne s'agit pas d'une tempête que les pays peuvent simplement surmonter et retourner à leurs activités habituelles. Pour Maurice, la meilleure voie à suivre sera de se concentrer sur sa capacité avérée à s'adapter et à préserver son contrat social en posant les bases d'une future croissance inclusive. Cela peut commencer dès maintenant, dans le cadre du nouveau Budget », a-t-il conclu.

>> Cliquez ici pour consulter le rapport dans son intégralité 


 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !