People

Mélanie Lam Cham Kee : une Mauricienne sur la scène de «Twelfth Night» à Londres

Mélanie Lam Cham Kee

La comédie musicale « Twelfth Night » remporte un succès fou au Young Vic Theatre, à Londres. Parmi la troupe de danseuses qui évolue sur scène, la Mauricienne Mélanie Lam Cham Kee ne passe pas inaperçue. Un rêve devenu réalité pour l’expert-comptable.

« Si on m’avait dit qu’un jour j’allais danser aux côtés d’acteurs connus, devant des salles combles, et en plus dans une pièce à succès, je l’aurais jamais cru. C’est incroyable ce qui m’arrive », confie Mélanie Lam Cham Kee, toute émue.

Depuis le 2 octobre elle fait partie du Community Chorus de la comédie musicale « Twelfth Night » de William Shakespeare, et participe à quatre représentations par semaine.

Mélanie Lam Cham Kee
Mélanie Lam Cham Kee, lors d’un spectacle présenté par le "Diamondz Theatre Company" à "Broadway Theatre" en Angleterre.

« Le spectacle remporte un franc succès et nous jouons à guichets fermés tous les jours et les billets pour les prochaines représentations jusqu’au 17 novembre sont presque épuisés. C’est très fatigant, mais ô combien gratifiant quand les applaudissements retentissent au Young Vic Theatre. Cela me procure un plaisir fou», fait ressortir Mélanie Lam Cham Kee, qui a posé ses valises à Londres il y a 24 ans.

Épuisant certes, pour Mélanie qui jongle entre son métier d’expert-comptable, les répétitions et les représentations. Mais sa passion pour la danse et la musique est si intense, qu’elle fait fi des aléas pour s’épanouir sur scène.

C’est dans la capitale que Mélanie Lam Cham Kee a grandi, fréquentant le Couvent de Lorette de Port-Louis pour ses études primaires et secondaires. La musique a toujours été omniprésente dans sa vie. En 1993, elle obtient le Grade 7 aux examens de The Associated Board of the Royal Schools of Music. Elle se distingue également sur le plan national en obtenant le premier prix, après avoir présenté ses morceaux devant un panel de professionnels de la musique classique. La danse n’était pas en reste.

« Je faisais de la danse chinoise à Maurice quand j’étais petite et jusqu’à mon adolescence. Quand je suis arrivée à Londres pour mes études universitaires, j’étais obligée de mettre de côté cette passion pour me consacrer à mes études. »

Elle quitte Maurice en septembre 1994 pour des études à Londres, à la South Bank University. Elle atteint son but et a son diplômée en comptabilité et finances. Elle  obtiendra également des exemptions aux examens professionnels de l’Association of Chartered Certified Accountants.

C’est en 2006 que l’envie de danser à recommencer à la titiller.Elle fera alors des recherches pour trouver des groupes de danses. Et là, elle découvre plusieurs types de danses.

« J’ai fait partie de plusieurs groupes amateurs et découvert plusieurs types de danses, en passant par la danse contemporaine, jazzy, africaine…je me suis réellement épanouie et j’ai approfondi ma connaissance dans l’univers de la danse », confie Mélanie.

Elle s’est produite dans les anniversaires, dans les comédies musicales au Broadway Theatre, puis vint le jour où elle découvre les auditions pour la pièce « Twelfth Night »

« J’ai été très contente d’être reçue à l’audition. Les répétitions ont duré deux mois et ce n’était pas de tout repos. Là encore, j’ai appris la danse, le RnB, le hip-hop et même les claquettes », ajoute notre interlocutrice.

Pour Mélanie, la danse est un moyen  de s’exprimer. « Je me sens tellement bien sur scène que je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, je compte participer à d’autres spectacles de ce genre l’an prochain », précise-t-elle.