Magazine

Meghna Raghoobar au service de l’homme et de l’environnement

Meghna Raghoobar est la fondatrice de Holistizen et co-fondatrice et CEO de SYAH

Son souhait le plus cher ? Trouver une harmonie entre l’humanité et la nature. Du haut de ses 28 ans, Meghna est prête à conquérir le monde. Elle souhaite aussi apporter sa contribution aussi minime soit-elle à la cause environnementale. Rencontre avec la fondatrice de Holistizen et co-fondatrice et CEO de SYAH.

Son parcours est déjà bien riche en événements. Cependant pour Meghna, ce n’est que le début d’un long combat qui a débuté après ses études universitaires. Elle avait tout juste 23 ans lorsqu’elle est contactée pour l’UNICEF et l’UNESCO comme « youth facilitator » afin de mobiliser les jeunes sur le développement durable.

A la suite d’une licence en sociologie, elle se voit offrir une bourse d’études en 2014, l’African Common Wealth Scholarship. Meghna poursuit alors sa maîtrise en éducation sur le développement durable à distance. Ainsi, elle fait le va-et-vient entre Maurice et l’Ouganda. C’est aux Seychelles, lors d’une formation avec d’autres jeunes de la région, que Sids Youth Aims Hub (SYAH) est mis en place avec le soutien de la Commission Océan Indien.

Elle s’est engagée dans le projet Diving Against Debris
Elle s’est engagée dans le projet Diving Against Debris 

« J’ai évolué aux côtés d’autres jeunes et nous avons mis en place divers projets dont deux qui me tiennent à cœur. Le Diving Against Debris dans lequel nous nous sommes engagés à plonger et ramasser des débris dans l’océan chaque deux mois et la Tap Water Revolution. C’est un projet visant à diminuer l’utilisation de bouteilles en plastique. D’ailleurs, nous avons déjà commencé à placer des fontaines d’eau au Sodnac Wellness Park, à Gymkana, à la COI et bientôt au Caudan et dans les écoles. » Autant de projets pilotes que la jeune femme chapeaute et souhaite aussi implémenter dans d’autres pays à travers SYAH. Jusqu’ici, Meghna a organisé une dizaine de formations résidentielles et non-résidentielles écologiques avec des touches holistiques pour plus de 500 jeunes à travers SYAH.

Souhaitant continuer à apporter du changement, Meghna, passionnée de sport et de nature, démarre Holistizen l’année dernière après avoir organisé des randonnées durant les quatre dernières années. Elle est également ceinture rouge en tae-kwon-do et pratique cette discipline depuis longtemps. Elle a aussi suivi une formation de yoga en inde à Rishikesh.

« À travers HolistiZen, je désire partager mes connaissances sur le yoga, la méditation et la nutrition saine en théorie et pratique.  Depuis, nous avons organisé des trekkings, randonnées, bootcamps et des retraites résidentielles. »  Meghna veut créer un lien entre l’homme et la nature. « Avec l’âge, j’ai appris qu’il est important de se focaliser pour mieux avancer. Aujourd’hui, mes deux objectifs sont la protection de l’environnement et la création d’une population eco-consciente. »