Politique

Meeting à Bel-Air : Navin Ramgoolam compte reprendre les «passeports vendus» 

Navin Ramgoolam

Le leader du PTr compte reprendre « les passeports qui seront vendus aux investisseurs étrangers ». C’est du moins ce qu’il a avancé lors d’un meeting tenu vendredi après-midi à Bel-Air, dans la circonscription Montagne Blanche/GRSE. Il s’est aussi engagé à éliminer les privilèges des VIPs à l’aéroport et au gros capital. Navin Ramgoolam a également mis l’accent sur le rôle du commissaire de police qui, a-t-il souligné, est indépendant et protégé par la Constitution. Il a demandé au titulaire Mario Nobin de cesser « de faire la courbette » et de faire son travail en garantissant l’ordre et la sécurité dans le pays.

Au sujet de la prochaine campagne électorale, Navin Ramgoolam partage le point de vue de Paul Bérenger sur le danger du « money politics ». « Très souvent je ne suis pas d'accord avec lui (Paul Bérenger), mais là je suis d'accord. » 
À la fin du meeting, un individu s’est fait copieusement tabasser par des partisans rouges et s’est évanoui. Il voulait s’approcher de Navin Ramgoolam alors que celui-ci regagnait sa voiture. La garde rapprochée de l’ancien Premier ministre l’en a empêché, mais il a insisté et a tenté de tirer leader des rouges par le bras. Selon un témoin, ce qui interpellé les partisans, c’est que l’intrus avait une cannette de boisson et un objet pointu en sa possession. La police est intervenue et a rétabli l’ordre. 


Arvin Boolell veut descendre dans la rue

Arvin Boolell a souligné qu'il y ait, ou pas, une Precautionary Measure  contre lui, il continuera à s’insurger contre l’injustice. Il a souligné qu’Alvaro Sobrinho partira sans être inquiété et l’accuse d’avoir occasionné une crise constitutionnelle dans le pays en provoquant le départ de l'ex-présidente de la République. « Lorsque nous vous inviterons à participer à une action de désobéissance civile, des sit-in, des manifestations et des descentes devant des institutions, vous ne pouvez pas rester indifférents. »