People

Meenakshi Chettiar : une juriste pâtissière

Meenakshi Chettiar Meenakshi Chettiar a toujours été passionnée par la cuisine.

Meenakshi Chettiar a de multiples talents. À 38 ans, cette habitante de Beau-Bassin exerce comme juriste pour la compagnie Cisco. C’est aussi la mère d’un garçonnet. Entre son travail et son rôle de super maman, elle s’adonne à la pâtisserie, qui est, pour elle, une thérapie.

Des gourmandises à la demande. C’est ce que propose Meenakshi Chettiar pour le plaisir des yeux et du palais. Sa spécialité : les napolitaines de toutes les couleurs, en plusieurs modèles et de différentes tailles.

Elle propose aussi des gâteaux pour tous les événements : baptêmes, anniversaires, fiançailles, mariages… Plusieurs saveurs sont disponibles : chocolat, amande, vanille, entre autres, avec de la pâte à sucre ou de la crème au beurre. Même les végétariens et les vegan peuvent trouver leur bonheur.

Passion

Meenakshi Chettiar a toujours été passionnée par la cuisine. « J’ai étudié Food and Nutrition jusqu’à la Form V. Mais pour le Higher School Certificate, j’ai opté pour la filière classique », raconte cette ancienne étudiante du Mahatma Gandhi Institute de Moka. Après ses études secondaires, elle s’inscrit à l’université de Maurice, où elle étudie le droit.

Cela me fait vraiment chaud au cœur, quand mes clients sont émerveillés en voyant leurs gâteaux»

Toutefois, elle ne passera pas les examens du barreau pour devenir avocate. « C’est ma mère, qui est séparée de mon père, qui finançait mes études. Donc, après mes cours, je ne voulais pas abuser de sa bonté, étant donné que ces examens allaient coûter environ Rs 25 000 », raconte-t-elle. Elle concède aussi que la compétition est féroce.

Après ses études, celle qui est issue d’une fratrie de trois enfants trouve du travail chez Accenture comme Contract Manager. C’est sa nièce qui ranimera sa passion pour la cuisine. La juriste a insisté pour réaliser son gâteau d’anniversaire. C’était en 2012 et elle commence à regarder des vidéos sur YouTube pour se perfectionner.

Entre-temps, elle quitte Accenture et intègre la compagnie Cisco comme juriste et travaille pour l’Australie. « Je commençais à travailler très tôt et je terminais vers 14 heures. Par la suite, je n’avais rien à faire », raconte-t-elle. Elle essaie de trouver des choses à faire pour meubler son temps libre. Et la pâtisserie y occupe une place importante.

Sept ans après, Meenakshi Chettiar, qui est aujourd’hui mère d’un garçon qui fêtera bientôt ses 3 ans, gère sa page Sugar Sugar sur Facebook. « Des membres de la famille passaient des commandes. À chaque fois, on me félicitait. J’ai donc créé ma page et je prends des commandes », relate cette dernière.

Le déclic

Ce sont ses heures de travail flexibles de juriste qui lui permettent de s’occuper de son fils et d’être aux fourneaux pour la confection de ses petits délices pour le plaisir des gourmands. « C’est plus le soir, après que mon fils Raahil est couché et durant le weekend que je prépare les gâteaux », indique-t-elle.
En effet, après la naissance de son fils, elle a mis sa passion pour la pâtisserie en mode veille. « Ce n’est que l’année dernière, quand il a soufflé ses deux bougies, que j’ai relancé Sugar Sugar », ajoute-t-elle.

Des membres de la famille passaient des commandes. À chaque fois, on me félicitait. J’ai donc créé ma page et je prends des commandes»

Son fils fêtait un de ses anniversaires sur le thème des véhicules. Quand il a vu son gâteau d’anniversaire, préparé avec amour par sa maman, il n’a pu contenir sa joie. Cela a été le déclic pour Meenakshi Chettiar, qui a repris rouleau, batteuse, gants, etc.

Elle explique que la réalisation est un long cheminement. Lorsqu’elle s’occupe de la décoration de ses pâtisseries, elle doit également faire preuve de minutie et de patience. Elle travaille avec des ornements alimentaires, mais tout cela la rend heureuse.

Par ailleurs, elle confie que la pâtisserie est devenue une sorte de thérapie pour elle. Le soutien indéfectible de sa mère en particulier et également de son frère et de sa belle-sœur, qui l’aident souvent, est primordial. « Petit à petit, je me fais un nom. Je dois dire que préparer des gâteaux me procure beaucoup de plaisir », fait-elle ressortir.

Sa recette pour gérer sa vie professionnelle, son rôle de mère et celui de pâtissière est une bonne planification et la gestion du temps. Et ce qui la motive dans cette voie, c’est de faire des heureux. « Cela me fait vraiment chaud au cœur, quand mes clients sont émerveillés en voyant leurs gâteaux », fait-elle observer.

La juriste continue de se perfectionner dans le domaine de la pâtisserie. Pour elle, les clients sont rois. Meenakshi Chettiar précise qu’elle mise beaucoup sur la qualité. « Je ne vais jamais proposer un gâteau que je ne donnerai pas à mon fils. Quand je prépare les commandes, je le fais avec amour », lance-t-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !