Live News

Me Sanjeev Teeluckdharry, avocat de Bruneau Laurette : «Une histoire à dormir debout»

Il ne cache pas sa déception. « C'est une histoire à dormir debout. ‘Nou pan gagn konpran. Mo ti kumans gagn enn ti respe pou sa institution-la.’ Mais, avec tout ce qui s’est passé aujourd’hui, je remets tout ça en question », a déclaré Me Sanjeev Teeluckdharry, avocat de Bruneau Laurette. Il réagissait à la suite de la décision du bureau du Directeur des Poursuites Publiques qui a déposé ce jeudi après-midi au tribunal de Mahébourg une motion de « discontinuance of proceedings in the matter for the time being » dans la Private Prosecution qu'intente son client aux ministres Kavy Ramano et Sudheer Maudhoo. 

Du coup, le bureau du DPP a abandonné les accusations de « culpable omission » déposées par Bruneau Laurette. 

Pour Me Teeluckdharry, « le combat pour la vérité et la justice demeure un combat difficile. 10 items ont été soumis au bureau du DPP le 31 août dernier et 48 pièces de preuves ont été remises de nouveau le 7 septembre dernier. Idem des ‘Hansards’ du 28 juillet au 28 août. On a travaillé jour et nuit pour rassembler toutes ces preuves ».  

« Le 21 août dernier, le DPP avait demandé au Commissaire de Police d’enregistrer les versions des accusés et de les faire confronter aux accusations formulées contre eux. ‘Ant 21 aout ek 10 septam, eski inn interviouwe sa bann minis-la ? », se demande l’avocat de Bruneau Laurette. « Nou pann tann nanien », ajoute-t-il.  

Interrogé sur les propos du ministre de l’Environnement, Kavy Ramano sur la ‘tactique dilatoire’ de l’avocat pour renvoyer la séance d’aujourd’hui, Me Sanjeev Teeluckdharry a répondu : « Je n’ai utilisé aucune tactique pour renvoyer une quelconque affaire. Je crois que la justice doit être faite sans aucune pression. On a demandé un renvoi dans le but d’assurer la sécurité de tout le monde qui sera présent devant le tribunal. ‘Kan nou inn gagn sufisaman garanti, nou pa finn al de lavan ek sa. » 

Me Sanjeev Teeluckdharry et son client se disent déterminés. Ils demanderont une révision judiciaire en Cour suprême pour contester la décision du bureau du DPP sur sa motion de « discontinuance of proceedings ». « La lutte pour la vérité et la justice continue. Nous ne sommes pas découragés », a conclu l’avocat de Bruneau Laurette.  
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !