Live News

Me Rama Valayden : «Donnez les noms des trois brokers pour l’achat du carburant»

Le comité de soutien du gréviste lors d’un point de presse mardi.

Lors de la conférence de presse du comité de soutien à Nishal Joyram, Me Rama Valayden, porte-parole de la General Taxi Owner’s Union, s’est exprimé sur les comptes de la State Trading Corporation (STC), qui, selon lui, manquent de transparence. Il souhaite que le gouvernement donne des explications sur les situations déficitaires. Une réclamation qui est en lien avec la grève de la faim de Nishal Joyram, qui, ce jeudi, en est à son 16e jour.

Me Rama Valayden représente les intérêts de la General Taxi Owners Union qui s’est jointe au mouvement de grève de Nishal Joyram. Celui-ci conteste les prix des carburants. Intervenant lors de la conférence de presse quotidienne du comité de soutien, l’avocat revient sur la lettre envoyée par le gouvernement le 26 novembre dernier. « Cela démontre que le gouvernement ne fait pas preuve de bon sens et de rationalité et ne veut pas agir dans la transparence », lance Me Rama Valayden.

Il demande plus de transparence concernant les chiffres liés aux carburants. « Les personnes doivent savoir. À combien est chiffré le déficit ? Quelle quantité a été amenée ? Nous demandons au gouvernement de donner les noms des trois brokers qui sont intermédiaires, ils bénéficient de commissions », lâche l’avocat. Il évoque aussi un « arrangement direct avec l’Inde avant que n’entrent en jeu les brokers.

Il affirme avoir envoyé une lettre au ministre du Commerce la semaine dernière. Me Rama Valayden réclame à ce que les négociations débutent avec le comité de soutien. « Bien que les régulations n’ont pas encore été amendées, il faut que le comité puisse assister aux réunions avec l’appui d’autres membres de la société comme l’ACIM, entre autres. Il faut que le gouvernement donne tous les détails des brokers, les audits de tous les comptes de la STC. Il faut une table ronde où on peut questionner publiquement le gouvernement », estime l’avocat.

Jayen Chellum, secrétaire général de l’ACIM, indique que l’inaction du gouvernement face à la grève de la faim de Nishal Joyram démontre son « insensibilité ». Il a aussi tiré à boulets rouges contre la MBC qui ne couvre pas les conférences de presse. « On paye Rs 150. La MBC doit couvrir les problèmes sociaux et autoriser des débats contradictoires sur ce qui se passe. C’est inacceptable qu’aucune couverture n’ait été donnée à cette grève », s’indigne-t-il.

Quant au Dr Vasantrao Gujadhur qui suit de près l’état de santé de Nishal Joyram, il soutient qu’il souffre et que sa condition n’est pas la même de jour en jour. « Nishal est mentalement très fort. Il est décidé d’aller de l’avant avec la grève », dit le médecin. Ce dernier déplore que le ministre Callichurn n’a pu rencontrer Jack Bizlall qui apporte son soutien. « Il a dit qu’il est pris. C’est ce qui arrive quand un seul ministre s’occupe de deux gros ministères », fustige ce dernier.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !