Live News

Mauritius Shipping Corporation : acquisition d’un navire cargo de Rs 700 M sans prêt

La Mauritius Shipping Corporation Ltd (MSC) fait construire en Chine un navire cargo coûtant Rs 700 millions, financé de ses réserves. Cet exploit est dû à sa situation financière améliorée sous la houlette de son président, le Dr  Jawaharlall Lallchand, de surcroît un économiste.

D’ici juin 2021, la Mauritius Shipping Corporation Ltd (MSC) prendra livraison de son navire cargo de la firme chinoise Huanghai Shipping Corporation (HSC). Ce navire construit en Chine sera doté de moteurs fabriqués en Europe et pourra transporter 700 conteneurs. Il permettra à la MSC d’élargir son champ d’activité en mettant le cap sur les îles de la région et sur la côte est de l’Afrique. Tout comme transportant les carburants à Rodrigues et Agalega,

La MSC est en mesure de financer la construction d’un navire cargo de Rs 700 millions sans avoir recours aux prêts. Elle puisera de ses réserves qui s’élevaient à la fin d’octobre à Rs 890 millions. Ces réserves ont été accumulées grâce à une succession de profits depuis 2015. Ils vont en s’augmentant de Rs 52 millions en 2015, Rs 104 millions en 2016, Rs 124 millions en 2017, Rs 175 millions en 2018 et Rs 230 millions l’année dernière. Auparavant, la MSC n’accumulait que des pertes, Rs 42,5 millions en 2009, Rs 51,3 millions en 2010, Rs 50,3 millions en 2011, Rs 85,2 millions en 2012 et Rs 55,1 millions en 2013-2014.

Ce passage de pertes à profits est le résultat d’un plan de restructuration proposé par le Dr Jawaharlall Lallchand lorsqu’il accédait au poste de président du Conseil d’administration en 2015. Cet économiste, qui est à la base de la restructuration de plusieurs compagnies privées, avait commencé par réduire les coûts en éliminant les gaspillages et les largesses. Un système de contrôle strict a été mis en place pour tout achat – que ce soit pour les passagers, le personnel ou en termes d’équipements et de pièces de rechange. L’essentiel, c’est d’avoir « value for money ». Des négociations avec les banques ont permis à la MSC de réaliser des économies substantielles pour les transactions avec des compagnies étrangères. À titre d’exemple, des économies de plus Rs 100 000 ont été enregistrées sur une transaction seulement. Une stratégie de la gestion des recettes en devises étrangères a aussi permis de faire des économies.

Le Dr Jawaharlall Lallchand a procédé au dégraissage du personnel en appuyant sur le rapport de PriceWaterhouseCoopers (PWC) qui relevait un surnombre du personnel. Un plan de retraite prématurée a été proposé à une trentaine d’employés. Cependant, 11 d’entre eux ont eu recours à la justice et ont obtenu réparation devant le Privy Council qui déplorait que la MSC avait pris trop de temps pour faire appel à la décision de l’Employment Relations Tribunal.  


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !