Actualités

Mauritius Housing Company Ltd (MHC) : un couple sourd-muet obtient un emprunt pour un projet hydroponique

Shristsing et Reshma Gujadhur. Shristsing et Reshma Gujadhur.

L’histoire de Shristsing et Reshma Gujadhur est hors du commun. Ce couple sourd-muet s’est rencontré il y a 11 ans de cela et a fondé un foyer. Aujourd’hui, ils sont parents d’un fils de 10 ans qui fait leur fierté. Shristsing et Reshma ont voulu montrer au monde que leur handicap n’est pas un frein à l’amour et qu’ils peuvent eux aussi construire leur avenir avec l’aide de leurs parents.

« Dans quelques années, ils vont récolter le profit de leur dur labeur. C’est ma vision de voir les choses à la MHC, ‘Putting the people first’ »

C’est une histoire pleine d’amour et d’espoir. En 2008 leurs regards se sont croisés et leurs coeurs n’ont pas résisté. En langage des signes, leur amour a pris forme jusqu’à fonder un foyer.

Nous les avons rencontrés dans les locaux de la Mauritius Housing Company Ltd (MHC) à Moka pour recevoir leur lettre d’acceptation d’un emprunt de Rs 337 000 pour faire l’acquisition d’un terrain à St Julien d’Hotman pour un projet de culture hydroponique. Shristsing travaille à Sanne International Financial Service à Ébène et il financera l’emprunt avec son salaire.

Selon Suresh, le père de Shristsing, son fils, malgré son handicap, a tout le temps désiré être indépendant et se mettre à son propre compte. C’est un fils obéissant et travailleur. Son épouse Reshma, femme au foyer, veut elle aussi aider son époux à mettre sur pied un projet hydroponique. Suresh dit : « Jamais mo pas finne sous estime zotte handicap et mo fier de tous les deux ». En langage des signes, le couple nous exprime sa satisfaction et aussi sa joie de pouvoir enfin travailler ensemble pour son propre compte.

Shristsing a frappé à toutes les portes pour pouvoir bénéficier d’un emprunt, mais elles sont restées fermées car toujours on a sous-estimé ses capacités. Jusqu’au jour où le père du jeune homme rencontre Deepak Balgobin, le chairman de la MHC pour lui exposer la situation ; ce dernier ne peut résister à venir en aide au couple. Deepak Balgobin nous explique que la première règle pour obtenir un emprunt de la MHC est de posséder tous les documents nécessaires et satisfaire aux critères établis.

Deepak Balgobin nous a déclaré que les personnes autrement capables ont les mêmes droits que les personnes normales. Pour lui, la surdité n’est pas une maladie, mais  plutôt un handicap de communication. Il faut les aider à se sentir comme des personnes normales pour intégrer la société. Le chairman du MHC explique que la situation de Shristsing et Reshma a brisé son coeur et, dans un élan d’humanisme, il n’a pu refuser leur demande. « Dans quelques années, ils vont récolter le profit de leur dur labeur. C’est ma vision de voir les choses à la MHC, ‘Putting the people first’ ».

Deepak Balgobin précise que le couple satisfait à tous les critères établis par le board de la MHC.

Il ajoute que la MHC a tout le temp milité pour l’intégration des autrement capables dans la société et personnellement il a toujours aidé les autrement capables à se mettre debout. Deepak Balgobin ajoute qu’il est au service des personnes en situation d’handicap qui veulent monter un projet.

Suresh, le père de Shristsing, les larmes aux yeux, a remercié Deepak Balgobin pour ce geste qui suscite l’admiration de tous. Pour lui, ce jour restera gravé dans sa mémoire et il n’a pas de mots pour exprimer sa joie.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation