Live News

Mateo, un «drageur», dépouille une facebookeuse mauricienne de Rs 10 000 : la victime «Li bien attentioné, li dir li pou marier are moi» 

Mesdames, méfiez-vous du prince charmant « escroc » qui a pour identité sur Facebook :  Mateo M. Ce présumé escroc au sentiment opérant via Facebook et WhatsApp est accusé d’avoir plumé Jess (prénom fictif) âgée de 40 ans vivant à Port-Louis. Cette mère de famille, séparée de son mari, s’est laissée berner par les belles paroles de Mateo M, se présentant comme un médecin vivant en Angleterre.  Alertée, la police est sur la piste de ce ‘draguer’ et ses complices basés à Maurice.

Cela fait seulement un mois que Jessica s’est liée d’amitié avec Mateo M sur Facebook et WhatsApp.  Homme très attentionné et aux petits soins, Jess s’est vite rapprochée de l’Anglais. Chaque jour, ils se parlent et échangent des appels vidéo à longueur de journée sur WhatsApp. « Li koz angle, li enn dimun blan kuma dan foto ». Le caractère et les comportements de Mateo M commencent vite à combler un vide dans la vie de Jess qui, dans le passé, n’a guère été chanceuse en amour.  

Un cœur à prendre

Séparée de son époux, elle est mère de famille avec un cœur à prendre. Mateo, en bon ‘drageur’ a vite gagné sa confiance.  Même si d’habitude, Jess est du genre méfiant envers les inconnus, cette fois, elle a vite succombé au charme de cet etranger. « Li bien atansione kuma en la-krem, ou pou dir oun al tap dan bon lezo » confie Jess au Défi Plus. 

Il lui annonce aussi son arrivée prochaine à Maurice. « Li dir mwa li pou vinn pas vakans an oktob, lin osi dir mwa si sa marse antre nou, nou pou marye. »

Avec une telle promesse, Jess nage sur un petit nuage. Elle se réjouit d’avoir trouvé l’homme idéal et commence à avoir des rêves pleins la tête.  De son côté, l’Anglais commence à se frotter les mains, sachant qu’il est tout proche de ses objectifs. Vendredi, le 3 septembre dernier, il informe Jess de son intention de lui expédier un colis cadeau. Mais d’emblée, Jess ne montre aucun intérêt pour obtenir ce ‘cadeau surprise’. 

« Son prince charmant » 

 « Mo pa koz avek enn dimoun pou gegn kitsoz an retour », dit-elle. Mais « son prince charmant », utilisant des belles paroles, se montre plus convaincant « Li dir mwa lin kontan mo manyer ek ki li pou avoy mwa bann bon item, monn panse li pou avoy parfum, bann zafer madam avek en zoli ti bijou mem paa lor ». 

« Son prince charmant » utilise des belles paroles."

Trois jours plus tard, soit le lundi 6 septembre, un individu, Oliver J, prétextant travailler pour une agence de fret, utilisant un numéro de téléphone local, prend contant avec Jess et lui informe que son colis est déjà au pays. Seul hic, il réclame la somme de Rs 20 000, représentant les frais de dédouanement. Mais voilà, Jess est à court d’argent.

« Monn dir Mateo ki li bizin avoy mwa kas pou tire sinon so kado pou res laba mem. » A son tour, le dénommé Olivier lui offre un rabais. La somme de Rs 20 000 est revue à la baisse à Rs 10 000. 

Transfert de Rs 10 000 

Le lendemain, Jess emprunte Rs 10 000 à sa mère et effectue un transfert en argent sur le compte bancaire d’une certaine Sylvianne. Le même lundi, vers 14 heures, Jess effectue un transfert de Rs 10 000 sur ce compte et vers 18 heures, le dénommé Oliver lui confirme avoir reçu cet argent. Mais le lendemain, dans la matinée, Oliver lui réclame une somme additionnelle de Rs 48 500 pour procéder à la livraison du colis.  « Mo pe atann mo gegn mo livrezon. Oliver dir : ‘madam pa pu kav fer ou livrezon, la-dwann pe dir ena bann kitsoz tro de valer’. Mo koz ar Mateo, mo dir li zame mo pou donn ankor kas, si vremam ena kitsoz de valer avoy to kas pou mo tir li, sinon to zafer res laba » insiste Jess.

Du coup, elle flaire quelque chose de suspect et rompt tout contact avec ces individus. Puis, elle se précipite au poste de police de Pope Hennessy où elle dépose plainte à l’encontre de Mateo Mundo, Oliver J et Sylvianne.

« Gran mersi mo pann avoy plis, 10 000 roupi la-mêm pann fasil pou mo gegne », lache-t-elle. Saisie de cas d’escroquerie, la police de Pope Hennessy a démarré une enquête.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !