People

Marie-Céline Herisson : à la conquête des Bertrigeois

Marie-Céline Herisson Marie-Céline Herisson

Le dimanche 14 octobre a marqué sûrement un tournant dans la vie de Marie-Céline Herisson. Originaire de Maurice, elle a participé aux élections communales en Belgique et a représenté Bertrix au sein du groupe Action.

Marie-Céline Herisson est comblée. Même si elle n’a obtenu que 470 voix aux élections communales du dimanche 14 octobre dernier, le parti Action pour lequel elle a brigué les suffrages a recueilli onze des 24 sièges. Il occupe désormais la majorité des sièges au sein du Conseil communal de Bertrix. Marie-Céline Herisson a raté de peu d’en faire partie, mais reste dans la course pour être suppléante au cas où un des conseillers se désiste.

Elle a reçu les félicitations des Bertrigeois qui considèrent qu’elle n’a pas démérité. « Cela me fait chaud au cœur et m’encourage pour la prochaine fois », dit-elle. Et elle aura des attributions. « Je vais m’occuper de la culture. Je me sens à l’aise dans ce domaine », dit-elle.

La Mauricienne était à sa première participation dans une élection communale dans son pays d’adoption : la Belgique où elle réside depuis 2004. Se présenter à ces élections et être parmi les dix-neuf candidats du parti Action a été comme une consécration pour elle.

« C’était une grande fierté et une belle expérience », fait-elle remarquer. Elle affirme être prête à tenter à nouveau l’aventure aux prochaines élections, car avec ses nouvelles attributions elle aura l’occasion de se familiariser avec le fonctionnement du Conseil communal.

C’est tout à fait par hasard qu’elle s’est retrouvée dans cette aventure. C’est un de ses colistiers, Emmanuel Vauthier, qui lui a proposé d’être candidate. Mais elle n’a pas pris cela au sérieux initialement. Mais lui croyait fermement en ses potentiels. Il n’a pas été insensible aux actions sociales, à la détermination et à l’engagement de Marie-Céline Herisson.

Emmanuel Vauthier, président de Bertrix Initiative est considéré comme le « chef du village ». « Il trouvait qu’il manquait une ouverture vers les autres dans la commune et m’a demandé d’organiser une soirée multiculturelle il y a quelques années », explique-t-elle. Il a aussi été attiré par sa personnalité et son ouverture vers les autres. Elle considère qu’elle est très communicative.

La soirée multiculturelle lui a ainsi permis de s’embarquer dans ce qu’elle considère comme une formidable aventure qui a permis la rencontre entre habitants issus de différents pays et diverses cultures dans le but de mieux se connaître.

Il y avait treize stands, des Congolais, des Malgaches, des Marocains, des Mauriciens, des Rwandais, des Turcs, etc. Forte de cette expérience, elle s’est évertuée d’œuvrer pour la rencontre entre les cultures. Elle s’occupe aussi de la catéchèse des enfants.

Originaire de Rose-Hill, Marie-Céline Herisson a fait ses études secondaires au collège Eden de Rose-Hill. Elle a par la suite enchaîné avec des études en administration à l’école de secrétariat Orian avant de prendre de l’emploi à l’hôtel Berjaya au Morne. Ce qui lui a permis de côtoyer de nombreux étrangers, notamment des Européens.

Mais son parcours n’a pas été une voie toute tracée. « Je voulais être journaliste, mais en raison de contraintes financières de la famille, j’ai préféré donner la chance à mon frère pour qu’il puisse aller le plus loin possible dans ses études », raconte-t-elle. Actuellement, il est dans l’évènementiel. Quant à elle, après son installation en Belgique en 2004, elle a pris de l’emploi dans une entreprise de grande distribution.

Avoir la possibilité de participer à ces élections communales témoigne du potentiel des Mauriciens. « Vouloir c’est pouvoir. Il faut juste croire en soi », dit-elle. Heureuse de se retrouver au sein du parti Action, elle estime que son intégration dans son pays d’adoption s’est bien passée.

Lors de la campagne électorale elle a fait du porte-à-porte, connu comme le cabanage en Belgique. Il y a eu également la distribution de brochures et de photos de groupe aux Bertrigeois.

L’émotion était à son comble le mercredi 17 octobre quand elle s’est retrouvée dans la salle communale en face du tableau de la reine Mathilde et du roi Philippe.

Marie-Céline Herisson
Marie-Céline Herisson se dit heureuse de se retrouver au sein du parti Action.