Politique

Mariage des moins de 18 ans : Ganoo plaide sur la nécessité d’une instance de contrôle

Tout comme les autres partis de l’opposition, le Mouvement Patriotique (MP) attend impatiemment le Children’s Bill. Samedi, le président du MP et son état-major étaient face à la presse à St-Jean. Il souhaite cependant l’institution d’un organisme pour exercer un contrôle sur les mariages des moins de 18 ans.  

Pour Alan Ganoo, c’est un projet de loi bien travaillé, mais qui n’échappera cependant pas à certaines critiques. Il compte les soulever au cours des débats à l’Assemblée nationale mardi prochain. Alan Ganoo évoquera les failles dans le texte de loi proposé, dont l’âge de la responsabilité pénale de l’enfant. Il a rappelé que le Comité des Droits des enfants des Nations unies propose que cet âge soit de 14 à 16 ans. Mais il a lancé un appel à Fazila Jeewa Daureeawoo pour qu’elle revoie l’âge de la majorité pénale. 

Concernant l’âge légal du mariage, Alan Ganoo propose de revoir l’âge du mariage. Il souligne que Maurice est un des rares pays en Afrique qui autorise les mariages des moins de 18 ans. « Il faut trouver une solution en harmonie, car nous sommes un pays multiculturel »,  fait ressortir le président du MP.

Évoquant la violence domestique, il estime qu’il s’agit d’un problème multidimensionnel et qu’il faudra restructurer le système d’encadrement. Le MP propose d’ailleurs l’implémentation d’un Master Plan dans le but de combattre la violence domestique.

Commentant la publication du dernier rapport du Public Accounts Committee (PAC), Alan Ganoo déclare qu’il est grand temps de changer les Standings Orders afin de donner plus de pouvoirs au PAC.  

Parlant de politique, le président du MP souligne que le MP est sollicité en vue des prochaines législatives, mais qu’il n’y a pas de concrétisation d’alliance jusqu’à présent.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation