Actualités

Manuels gratuits aux élèves des Grades 7 à 9 : crainte des libraires et assurance du ministère

libraires Le flou persiste du côté des libraires.

La distribution gratuite des manuels scolaires aux élèves des Grades 7 à 9 en janvier 2020, annoncée lors de la campagne électorale par l’Alliance Morisien, fait sourciller les libraires. Ils craignent de devoir fermer boutique. Le ministère de l’Éducation se veut rassurant.

Àpareille époque chaque année, les librairies roulent normalement à plein régime. Mais tel n’est pas le cas cette année, avec l’annonce de la distribution gratuite des manuels aux élèves des Grades 7 à 9 en janvier 2020.

En effet, le gouvernement met tout en œuvre pour que cette promesse électorale se traduise en réalité dès la prochaine rentrée scolaire. Au ministère de l’Éducation, le dossier est traité avec tout le sérieux voulu, dit-on. Un préposé nous a précisé qu’une équipe travaille sur un relevé pour connaître les détails techniques. Les concernés veulent connaître l’état du stock des libraires et une décision sera prise par la suite. 

Par ailleurs, la distribution des manuels se fera dans tous les collèges de l’île aux différents bureaux de zones éducatives, rassure le ministère.  

Voucher de Rs 900/élève

Réunie à Port-Louis, lors d’un point de presse lundi, la Booksellers and News-Agents Association a fait part de ses inquiétudes pour l’avenir des librairies. Le président de l’association, Sunil Gooroodoyal, a indiqué que le flou persiste quant à l’application de cette mesure. « Nous ne savons rien, alors que nous sommes à la veille de la rentrée scolaire. Nous n’avons aucun problème que les manuels scolaires soient gratuits, au contraire, nous félicitons le gouvernement pour cette mesure. Ce sera un soulagement pour les parents. »

Cependant, il souligne que la quarantaine de membres sont inquiets pour l’avenir de leurs commerces et leurs employés. « Nous employons un minimum de 500 personnes, nous avons pleinement collaboré avec les autorités pour la mise en application du salaire minimum. Nous contribuons à l’économie du pays. Maintenant, nous avons une situation dramatique parce que nous avons investi dans des manuels et nous les avons en stock… »

Sunil Gooroodoyal fait aussi remarquer que les membres de l’association attendent toujours une réponse de la ministre de l’Éducation. Il rappelle qu’une correspondance en ce sens a été envoyée à Leela Devi Dookun-Luchoomun, mais aucune solution n’a été trouvée jusqu’ici. 

Parmi les propositions du syndicat, il y a une formule de distribution de vouchers d’une valeur de Rs 900 du gouvernement aux parents qui se tourneraient par la suite à la librairie de son choix. « Nous attendons que le gouvernement soit à notre écoute, comme ce fut le cas dans le passé. »
Le président fait ressortir que, si rien n’est fait, ils n’écartent pas la possibilité d’aller vers des décisions drastiques. Lesquelles ? Il n’en a pas pipé mot.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !