Explik Ou Ka

Manual Workers Cooperative Credit Union : la contribution des membres introuvable

Elles réclament leur argent déposé au sein de la Credit Union.

Les personnes, qui ont cru bien faire en rejoignant la Manual Workers Cooperative Credit Union, sont sous le choc. Elles ont contribué de l’argent durant plusieurs décennies, certaines jusqu’à près de Rs 50 000, et la société ne dispose plus d’une seule roupie !

Janine Perrine (71 ans), Marie Thérèse Hurdoyal (78 ans), Marceline Legoff (52 ans) et Marthe Philippe (65 ans), des habitantes de Tranquebar, ont peur de perdre ce qu’elles ont investi dans la société coopérative Manual Workers Cooperative Credit Union. D’autres personnes, comme elles, partagent cette même crainte, dont Lindsay Legoff (59 ans), l’époux de Marceline Legoff. 

Cela fait 27 ans que Janine Perrine cotise à la société de coopérative. Elle veut récupérer sa contribution chiffrée à Rs 40 000, en vain. Idem pour Marie Thérèse Hurdoyal (Rs 46 000) Marceline Legoff (Rs 13 000) et Marthe Philippe (Rs 35 000). 

Dans le passé, deux autres membres de cette société coopérative : Jerry Simonet et Yves Michael Marcelino ont contacté la rédaction pour se plaindre de la situation. 

Ce dernier, un habitant de Tranquebar âgé de 52 ans, nous a expliqué avoir contribué à hauteur de Rs 27 000 depuis 1995. En 2013, il a fait une demande d’emprunt auprès de la société, mais sa demande a été refusée. 

Dépité, il a voulu retirer son argent, mais il n’a pas pu le faire. C’est le cas également pour Jerry Simonet. Cet habitant de Terre-Rouge de 52 ans désespère de récupérer un jour sa contribution qui se monte à Rs 27 000. 

Où sont passées les contributions de ces personnes ? Janine Perrine livre les explications obtenues auprès de la société en question. « On nous a expliqué que la société devait des millions à la banque. Une fois ses propriétés vendues, elle allait rembourser en premier la banque et ensuite, ce serait notre tour. Cependant, les membres n’allaient pas être remboursés intégralement, mais en partie seulement. Dans mon cas, j’allais récupérer Rs 8 000 et par tranches. » Elle juge cette situation inacceptable. Pire encore, la société l’a invité à continuer à payer sa contribution pour avoir une chance de récupérer ses investissements, mais elle a refusé. La Manual Workers Co-Op Credit Union Ltd tombe sous le Registrar, Co-operative Societies, qui est géré par le ministère du Développement industriel, des PME et des Coopératives (Industrial Development Division). 

La rédaction a pris contact avec Bakar Eydatoula, l’officier responsable du dossier. Ce dernier a invité les habitantes de Tranquebar à venir le rencontrer à son bureau au 3e étage, du LIC Building, à la rue John-Kennedy, à Port-Louis. 


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !