Live News

Manif devant le Parlement : Raouf Khodabaccus interpellé par le CCID

Les interpellations suite à la manifestation de la plateforme pour la liberté d’expression devant le Parlement en soutien aux radios privées ont démarré ce jeudi 2 décembre. L’activiste politique et le travailleur social Raouf Khodabaccus a été le premier à être embarqué par une équipe du Central Criminal Investigation Department (CCID) pour être conduit aux Casernes centrales. 

C’est ce qu’on a pu constater via un ‘live’ qu’a réalisé un des proches de Raouf Khodabaccus lors de son interpellation à son domicile à Port-Louis. Lequel a été diffusé sur la page Facebook du travailleur social en début de cet après-midi. 

Raouf Khodabaccus devrait être interrogé par les enquêteurs dans le cadre de sa participation à ladite manifestation qui avait eu lieu mardi 30 novembre. 

Ce rassemblement avait pour objectif pour contester les amendements apportés à l’Independent Broadcasting Authority (IBA) Act. 

A la suite de quoi, une enquête sous la Public Gathering Act, soit pour ‘rassemblement illégal’, a été ouverte au poste de police de Pope Hennessy. Des limiers de la Criminal Investigation Division et du Field Intelligence Office ont reçu des instructions pour identifier les personnes présentes devant l’Assemblée nationale, ce jour-là. Cette manifestation a également vu la participation des députés de l’opposition. 

Des vidéos et photos du rassemblement ont été prises par des policiers, agents en civil, et des officiers du Scene Of Crime Office.

Selon la Public Gathering Act, tout rassemblement au-delà de 12 personnes doit impérativement obtenir le feu vert du Commissaire de police. Il est également stipulé qu’aucun rassemblement n’est autorisé dans la capitale le jour où l’Assemblée nationale se réunit.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !