Actualités

Maneesh Gobin sur les charges rayées contre  Navin Ramgoolam : «Le jugement n’est pas sur le fond de l’affaire»

Les membres du gouvernement attendent de voir si le DPP fera appel du jugement.

Les représentants de l’alliance gouvernementale étaient en conférence de presse, vendredi après-midi. L’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, a commenté le jugement de la cour intermédiaire dans l’affaire des Rs 220 millions retrouvées au domicile de l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors d’une perquisition de la police en 2015. Maneesh Gobin a d’emblée fait ressortir qu’il n’est pas prudent de commenter cette affaire, car le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) dispose de 21 jours pour faire appel contre le jugement.

« Nous savons que ce n’est pas (NdlR : le jugement) sur le fond de l’affaire du tout ! Et ce sont les magistrats, eux-mêmes, qui disent que ‘it’s not in the merits’. La cour a seulement dit que les charges contre l’accusé sont ‘vague and uncertain’ (NdlR : vagues et incertaines). D’où le fait que ‘it’s not a judgment on merits’. La cour a même rappelé que c’est la première fois qu’un cas de cette nature a été taclé. Le bureau du DPP fera-t-il appel dans cette affaire ? Nous devons attendre. C’est tout ce que je peux dire sur ce cas à ce stade », a fait ressortir le ministre.

Pour rappel, le procès intenté au leader du Parti travailliste (PTr) Navin Ramgoolam dans l’affaire des coffres-forts contenant Rs 220 millions saisies à son domicile en 2015 a été rayé en cour intermédiaire vendredi matin. Le DPP dispose d’un délai de 21 jours pour faire appel.

Revenant à la conférence de presse de l’Alliance gouvernementale Leela Devi Dookhun-Luchoomun a souligné que la commission électorale jouit d’une réputation extraordinaire, faisant allusion aux contestations des dernières élections générales.

Elle a commenté  ce qu’elle qualifie de « démagogie de l’Opposition » portant sur la contestation des élections générales.

Elle a ensuite fait ressortir que l’opposition serait en train de faire de la « démagogie », d’où le fait que la commission électorale est en train d’être ciblée. 

« Ce ne sont que de mauvais perdants. La position du Parti travailliste ne m’étonne pas. Nous devons être sérieux et cesser de dire des insanités. Nous avons une démocratie qui est vivante. Il est important d’accepter le choix de la population », a-t-elle  dit.

Le ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo, a lui déploré la façon de faire du député de l’opposition Shakeel Mohamed qu’il juge « regrettable». Ce dernier a ensuite allégué que Shakeel Mohamed serait en train de mener « une campagne de démagogie afin de créer des divergences, entraîner des tensions visant à déstabiliser l’harmonie sociale qui règne dans le pays ». 
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019