Actualités

Maneesh Gobin : «Il n’a jamais été question du risque de chantage»

Maneesh Gobin

« Il est malheureux que le leader de l’opposition ait déclaré que le judiciaire n’a pas confiance en l’Icac et qu’elle représente une menace. Ce n’est pas le cas. »  Propos de l’Attorney General, Maneesh Gobin. Il a ainsi clarifié une situation. « J’ai reçu les représentations du judiciaire, mais à aucun moment il n’a été question d’un manque de confiance en l’Icac» a-t-il souligné. Pour lui, ce genre de choses ne devrait pas être dit au Parlement et encore moins de la bouche du leader de l’opposition qui occupe un poste constitutionnel. Il trouve que ce genre d’affirmations vient mettre le judiciaire dans une situation embarrassante et a souhaité que Xavier-Luc Duval rectifie le tir.

Il a aussi expliqué que le Chef juge a été nommé en mars et que c’est au mois de juin, quand la loi sur la déclaration des avoirs est devenue effective, qu’il a reçu ses représentations en son nom personnel, celui des juges et au nom du judiciaire dans son ensemble. Maneesh Gobin a soutenu que c’est la première fois qu’il y a eu de nouveaux éléments sur la déclaration des avoirs, notamment sur la surveillance active des avoirs, entre autres. L’exemption du judiciaire n’est que temporaire et le gouvernement viendra de l’avant avec les amendements nécessaires.Il a aussi souligné qu’il y aura toujours des amendements à la législation concernant la déclaration des avoirs avec la « crypto money », les « bit coins » ou d’autres unités monétaires.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective