Magazine

«A man who believed in himself» : Akish Rangbahadoor incarne le jeune Anerood Jugnauth à l’écran

Akish Rangbahadoor Akish Rangbahadoor incarne SAJ âgé de 17 à 33 ans.

Il a tâté à plusieurs métiers. Vendeur de « savates », boulanger et pâtissier. Aujourd’hui, Akish Rangbahadoor est spécialiste dans l’installation et l’entretien de piscines. Il a eu l’honneur de tenir le rôle principal du personnage de sir Anerood Jugnauth dans le long-métrage « A man who believed in himself ».

Démarré le mardi 21 janvier, le tournage de « A man who believed in himself » a pris fin le dimanche 1er mars.  Il sera lancé le 10 avril. Réalisé par Sada Rajiah et produit par Sunshine Pictures Ltd, ce long-métrage retrace le parcours de sir Anerood Jugnauth (SAJ). Quatre Mauriciens ont été sélectionnés pour jouer le rôle de SAJ à différentes étapes de sa vie. Akish Rangbahadoor tient le rôle principal, car il sera SAJ entre 17 à 33 ans.

Akish Rangbahadoor, 31 ans, père d’un fils de six ans et habitant Albion, a enchaîné dix jours de tournage. Le rôle lui a été proposé par le réalisateur qui est aussi son voisin. Il confie : « Quand l’occasion s’est présentée, j’ai été agréablement surpris. Je ne m’attendais pas à jouer un personnage qui a marqué l’histoire de notre pays. Certes, il a fallu que je m’organise entre mon travail et le tournage, mais j’ai fait des recherches afin de bien me mettre dans la peau de SAJ. »

Il concède avoir ressenti une pression au départ mais, au fil du tournage, il s’est habitué d’autant qu’il était animé, dit-il, par un sentiment de fierté. Dans le long-métrage, Akish Rangbahadoor interprète SAJ au moment où il était étudiant, avocat, pour son premier contact avec la politique et lors de sa première élection. « En 2019, j’ai été figurant dans « 1968 », le long-métrage réalisé par Sada Rajiah. Très jeune, j’avais l’habitude de l’accompagner dans ses projets. J’ai beaucoup appris de lui et, graduellement, j’ai développé une passion pour le cinéma. »

Ancien élève du New Devton College à Beau-Bassin, Akish étudie jusqu’à la Form III. Issu d’une famille modeste, il aide ses parents à joindre les deux bouts. Il s’essaye à la boulangerie et la pâtisserie. Il devient aussi vendeur de « savates » avant de se spécialiser dans l’installation et l’entretien de piscines. Un métier qu’il pratique depuis dix ans.  

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !