Xplik ou K

Maltraitance envers les animaux : 20 chiens retrouvés dans une cabane

Suite à une intervention menée au cours de la semaine, un habitant du Sud a été arrêté. Une vingtaine de chiens ont été retrouvés à l’arrière de sa maison dans des conditions déplorables.

Une équipe d’officiers de l’Animal Welfare Unit, de la MSAW, en collaboration avec la police de Chemin-Grenier a effectué une descente au domicile d’un habitant de Chemin-Grenier le jeudi 23 mai 2019. Cette intervention fait suite à une plainte enregistrée au niveau de l’Animal Welfare Unit en février dernier pour un cas de maltraitance. Suite à cette plainte, une première visite avait été effectuée par une équipe de l’Animal Welfare le 7 février 2019 pour déposer un document concernant le nombre excessif de canins. L’équipe avait aussi demandé au propriétaire d’améliorer les conditions de vie de ses animaux de compagnie dans un délai précis. Selon nos renseignements, cette semaine une nouvelle visite a eu lieu. Une fois sur place, une odeur nauséabonde a conduit les officiers à une cabane dépourvue de lumière se trouvant derrière la maison de l’individu. Une vingtaine de chiens, y compris des chiots, ont été retrouvés dans la pièce dans des conditions lamentables.

La plupart des caniches étaient des femelles non stérilisées. Certains d’entre eux étaient enchaînés, d’autres dormaient à même le sol et avaient froid. Des fuites d’eau avaient causé des accumulations dans la cabane et favorisaient la prolifération des moustiques. Le cas sera référé en cour. En attendant le rapport de l’Animal Welfare Unit, les chiens seront gardés à la MSAW à Rose-Hill malgré la réclamation des chiens par le propriétaire dès le lendemain de la descente des officiers de police. Une enquête policière est également en cours. Les chiots seront, eux, proposés en adoption.


Que prévoit la loi ?

Christina Kalloo, responsable de communication à la MSAW Mauritius Society for Animal Welfare, explique que la personne risque d’être poursuivie sous deux chefs d’accusation, l’une pour maltraitance, l’autre pour élevage illégal. « Les animaux étaient exposés à toute sortes de maladies et ne vivaient pas dans des conditions adéquates. De plus, le propriétaire n’a pas su répondre aux questions des officiers de l’Animal Welfare Unit lors d’un interrogatoire concernant le nombre excessif de chiens à son domicile », dit-elle. Dans ce cas, une amende de Rs 15 000 et une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 6 mois pourrait être infligée au propriétaire. Quant à l’élevage illégal, la loi prévoit une amende de Rs 50 000 et une peine de prison maximale de 2 ans.


Journée d’adoption à la MSAW

Plusieurs journées d’adoption ont été organisées à la MSAW depuis le début de l’année. Une quarantaine de chiens et chats ont été adoptés par les Mauriciens. Une nouvelle journée d’adoption a eu lieu samedi le 25 mai à l’occasion de la fête des Mères. Selon Christina Kalloo, les chiens et chats mis en adoption sont vaccinés et stérilisés. De plus, des sponsors offrent des croquettes aux nouveaux propriétaires qui reçoivent aussi des conseils de la part des vétérinaires.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !