Xplik ou K

Malgré un handicap depuis la naissance : il cherche un emploi

Atish Awotar Selon Atish Awotar, la pension qu’il touche ne suffit pas avec le coût élevé de la vie.

Ce jeune homme touche une  pension d’invalidité depuis sa tendre enfance. C’est son seul moyen de vivre. Sa mère, Anita, ne travaille plus et cette pension ne suffit pas.

Atish Awotar, qui habite Résidence La-Cure, cherche un emploi. Il est âgé de 35 ans et souffre d’un handicap.  « J’ai un pied plus long que l’autre. Mes parents l’ont appris lorsque j’avais seulement cinq ans. Le docteur nous a fait comprendre que l’opération n’était pas sans risques. Si elle se passait bien, je pourrais marcher, au cas contraire je ne pourrais plus marcher. Ma mère n’a pas souhaité prendre de risque et a décidé de ne pas me laisser subir cette opération », explique Atish. Il vit actuellement de sa pension d’invalidité qu’il obtient chaque mois du ministère de la Sécurité sociale.

Atish explique que sa mère Anita, âgée de 62 ans, ne travaille plus. « Elle travaillait auparavant dans un moulin, quand celui-ci a fermé ses portes, elle n’a plus jamais travaillé », fait-il ressortir. La pensionnaire, qui souffre de diabète et de tension artérielle, suit un traitement à l’hôpital. Mère et fils vivent seuls dans la maison appartenant à un membre de leur famille qui vit à l’étranger. Il survit grâce à la pension qu’il touche depuis l’âge de cinq ans.

« La pension que je touche ne suffit pas avec le coût élevé de la vie. Depuis le décès de mon père quand j’avais 11 ans, nous dépendons de cette pension. D’ailleurs, c’est moi qui paie le transport pour les traitements de ma mère à l’hôpital », indique le jeune homme.

Atish cherche actuellement du travail. Cependant, à cause de sa situation, il souhaiterait un travail pas très éprouvant que ce soit à plein-temps ou à temps partiel. « J’ai déjà travaillé comme jardinier pendant environ trois ans chez une dame à La-Tour-Koenig. Elle est retournée dans son pays et, depuis, je ne travaille plus », dit-il.

Toute personne disposée à aider Atish à trouver un travail est priée de le contacter au 5 882 7198 ou à la rédaction au 207 0666.