Live News

Maldonnes autour du Youth Employment Programme : huit cas rapportés à l’ICAC, indique le ministre Soodesh Callichurn

Le ministère du travail a répertorié huit cas d’abus au niveau du Youth Employment Programme (YEP), et ces derniers ont été rapportés à l’Independent Commission Against Corruption (Icac). Sur les huit cas dénombrés, six d’entre eux ont été référés à la police pour des enquêtes approfondies sur une période allant de 2015 à 2018.

C’est ce qu’a indiqué le ministre du Travail Soodesh Callichurn à l’Assemblée nationale, ce mercredi 26 juin, lors de l’exercice des dotations budgétaires qui a pris fin cet après-midi.Le ministre du Travail a aussi révélé que 31 166 jeunes se sont enregistrés sous le Youth Employment Programme et 22 221 jeunes, éligibles au YEP, ont effectué des stages dans différentes entreprises à travers le pays.

Soodesh Callichurn a aussi indiqué que 84 % de jeunes stagiaires ont été employés grâce au Youth Employment Programme. Le ministre du Travail a aussi souligné que 931 femmes ont terminé à ce jour leur Back to Work Programme. Et que 53 % d’entre elles, soit 496, sont désormais employées dans des entreprises.

L’Appropriation Bill a aussi donc été voté sans amendements. Par ailleurs, le ministre du Travail a également été questionné sur les travailleurs étrangers qui doivent quitter le territoire en raison de problèmes financiers de leur employeur. Soodesh Callichurn a expliqué que le Passeport and Immigration Office ( PIO) engage des frais pour les voyageurs retours de ces étrangers.

Le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissezon, est aussi intervenu dans l'hémicycle. Il a indiqué que le Civil Service College a dispensé une formation à 466 fonctionnaires. Une somme de Rs 18 millions a notamment été dépensée pour cela.

Les travaux ont été ajournés à vendredi prochain.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !