Actualités

Maladies vectorielles : un système de surveillance mis en place

Kailesh Jagutpal

Le ministère de la Santé a réuni ds représentants de différents ministères, du secteur de la santé, du privé et de la police le jeudi 16 janvier 2020.

L’objectif : passer en revue les mesures à prendre pour prévenir les maladies à transmission vectorielle (les moustiques principalement). Un système de surveillance informatisé a été mis en place, ce qui permet le suivi des personnes qui débarquent à Maurice.

Selon le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, prévenir la prolifération des moustiques requiert la collaboration de toute la population. Pour lui, il s’agit de prendre les mesures appropriées afin d’éviter une épidémie d’une des maladies transmises par les moustiques : dengue, chikungunya et malaria. Ce qui est non seulement l’affaire de la Santé mais aussi celle de l’Environnement. Des mesures sont prises tout au long de l’année, mais il y a une surveillance accrue pendant la saison des pluies. 

Selon lui, c’est une bonne surveillance qui peut permettre de détecter si une maladie est entrée au pays. Un protocole bien établi est déjà en place pour le traitement des patients. Le ministre a ainsi fait ressortir que toutes les personnes qui débarquent à Maurice passent par un détecteur thermique qui permet de déceler facilement si elles présentent les symptômes de fièvre. 

Le système informatisé mis en place par le ministère permet de suivre en temps réel la situation sur le nombre de personnes malades. Ce qui rend possible un suivi à travers des visites ou par téléphone. Dépendant de leur condition, un traitement leur sera administré et des mesures seront prises, afin d’éviter que la maladie ne se répande à travers l’île. 

Pour lui, ce travail de surveillance, qui se fait au niveau du port et de l’aéroport, doit être optimal, afin que ceux qui présentent les signes d’une maladie puissent être dirigés vers les services appropriés et être traités. « Nous œuvrons pour prévenir la prolifération des moustiques, mais la détection doit également se faire convenablement », a-t-il dit.

Le ministre a aussi annoncé que des campagnes de sensibilisation seront menées auprès de la population. Le but étant d’identifier les endroits où il peut y avoir une prolifération de moustiques.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !