Live News

Maiden Cup : bras de fer Lafraisière/Sewdyal

By Contact:
Wild Horizon

Voilà un feuilleton dont se serait passé le Maiden 2018. Une lettre de l’entraîneur Amar Sewdyal au propriétaire Christian Lafraisière lui annonçant la non-participation de Wild Horizon dans le Maiden, dimanche, a mis le feu aux poudres et l’affaire risque de finir à la police. Christian Lafraisière rencontre ses partenaires au MTC ce jeudi et contemple la possibilité de consigner une déposition contre l’entraîneur, qu’il accuse d’agir « par méchanceté ».

Amar Sewdyal est catégorique : « Wild Horizon n’est pas prêt pour courir le Maiden dimanche, car il n’a pas mangé pendant cinq jours et a perdu dix kilos sur la balance ». C’est ce qu’il écrit dans une lettre au copropriétaire ce jeudi. M. Sewdyal précise qu’il n’a pu travailler le coursier sur l’herbe mardi pour cette raison, mais rassure : « Wild Horizon reprend du poil de la bête ». Selon l’entraîneur, le Maiden, couru sur 2400 m, représente une course dure qui pourra avoir des conséquences pour Wild Horizon. Il privilégie donc une participation du coursier sur 2200 m, dans la 5e course. Il précise qu’il a pris cette décision après discussions avec l’autre copropriétaire, M. Sreeneebus.

Christian Lafraisière n’en démord pas : « J’apprends aujourd’hui seulement que mon coursier n’a pas mangé pendant cinq jours. C’est aberrant. Mais pourquoi peut-il courir 2200 m et pas 2400 m ? », s’interroge-t-il ?

Pour rappel, Christian Lafraisière a transféré ses chevaux du yard d’Amar Sewdyal pour celui de Shirish Narang tout récemment, à l’exception de Wild Horizon. Les deux parties avaient convenu que ce coursier participerait au Maiden pour le compte d’Amar Sewdyal avant de bouger.