Live News

Maersk Avon : nouveau convoyeur de drogue dans l’axe Maurice-Madagascar

Drogue Maersk Avon

La saisie de 1,2 kg de drogue, en début de semaine, à bord du Maersk Avon, conforte la thèse d’un réseau bien huilé sur l’axe Maurice Madagascar. Le navire servirait au transfert des stupéfiants.

En provenance de Madagascar, le Maersk Avon a été perquisitionné à Port-Louis par les éléments de la douane et de la brigade antidrogue (Adsu). Ces fouilles ont conduit à la découverte d’1,2 kg de drogue.

Six mois plus tôt, en juillet 2018, 4,2 kg d’héroïne, valant Rs 63 millions avaient été retrouvés sur ce même bateau. Placé sous étroite surveillance, le Maersk Avon est considéré comme un moyen utilisé pour le trafic de drogue entre Maurice et Madagascar.

Les opérations du Maersk Avon sont placées sous stricte surveillance par la brigade antidrogue et les services de douanes, en collaboration avec les autorités portuaires. Ce qui intéressent particulièrement les autorités, c’est l’identité des membres d’équipage. Les autorités soupçonnent une complicité interne dans ce trafic.

Un employé du port dans le collimateur

C’est pourquoi l’Adsu a voulu savoir, à travers les interrogatoires, l’identité des marins et du personnel naviguant. Parmi ces marins, ils ont noté la présence de ressortissants indiens et philippins qui ont été entendus avec l’aide des interprètes.

Les enquêteurs ont voulu savoir qui parmi eux faisaient partie du personnel naviguant du Maersk Avon en juillet dernier lorsque de la drogue a été découverte sur le bateau.

Un employé du port est actuellement dans le collimateur de l’Adsu. Ses mouvements intriguent la police.

En effet, cet individu a été aperçu sur les enregistrements des caméras vidéos, en train d’effectuer des va-et-vient à proximité du conteneur dans lequel était dissimulée la drogue. Son interpellation devrait avoir lieu, après confirmation de son identité. Il devrait s’expliquer sur sa présence à cet endroit du port lors de l’arrivée du Maersk Avon.

Le Maersk Avon, qui a pour port d’attache Hong-Kong,  effectue des trajets réguliers entre Maurice, Réunion et Madagascar.