Faits Divers

Lutte contre le blanchiment d’argent - Nouvelle descente de l’Icac : sept interpellations et saisie de Rs 40 millions de biens

icac

Après la saisie record de lundi, la Commission anticorruption poursuit son offensive dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Mardi, les officiers de l’Independent Commission Against Curruption (Icac), aidés de diverses unités de la police, ont perquisitionné plusieurs maisons et ont saisi des bien évalués à quelque Rs 40 millions.

Au cours de ces opérations simultanées dans le Nord du pays, il y a eu sept interpellations, dont celle d’un aide-maçon. Les enquêteurs soupçonnent un homme d’affaires d’être le cerveau d’un réseau de malfaiteurs.

Les enquêteurs pensent avoir affaire avec un autre réseau de trafic de drogue. Ils ont perquisitionné sept maisons au cours de cette opération. Parmi, il y a celle d’un aide-maçon. Il aurait éveillé les soupçons des enquêteurs en raison de son train de vie.

Sa maison, étonnamment luxueuse, a été fouillée de fond en comble. Dans une chambre, les policiers ont trouvé 150 paires de chaussures de marque ainsi que plusieurs casquettes. Dans les autres maisons, les enquêteurs ont trouvé de l’argent, totalisant environ Rs 500 000, et des bijoux d’une valeur de
Rs 400 000. Les autres biens saisis par les enquêteurs: cinq voitures modifiées. Les suspects ont été conduits dans les locaux de l’Icac. Leurs biens ont été passés au crible par les enquêteurs. Ils risquent une inculpation pour blanchiment d’argent.

Par ailleurs, la compagne de Ricardo Agathe a comparu en cour de Port-Louis mardi, après avoir passé une nuit en cellule policière. Elle a été inculpée pour blanchiment d’argent. Pour retrouver la liberté conditionnelle, elle a dû s’acquitter d’une caution de Rs 450 000. Les enquêteurs se sont également rendus à Roche-Bois où un individu soupçonné de faire partie de la bande à Ricardo Agathe a été interpellé. D’autres opérations ont eu lieu à Sainte- Croix et à Plaine-Verte. Deux autres suspects ont été autorisés à partir après avoir été interrogés. D’autres suspects seront appelés à s’expliquer dans les jours à venir.

Depuis lundi, les officiers de l’Icac mettent les bouchées doubles dans l’enquête sur Ricardo Agathe, arrêté en avril dernier et suspecté d’être le cerveau d’un important réseau de drogue. Ce jour-la, une descente des officiers avait été fructueuse avec notamment la saisie d’au moins huit véhicules, d’un appartement luxueux et d’autres biens appartenant à ce suspect. Les biens saisis ont été estimés à Rs 25 millions et les bijoux et autres véhicules ont été évalués à Rs 15 millions.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !