Live News

Lutte contre différents trafics : 12 chiens renifleurs en renfort à la douane

La douane envisage de renforcer le nombre de ses chiens renifleurs en vue de mieux lutter contre le trafic de drogue, de fausse monnaie ou encore la contrebande de tabac et de cigarettes dans le pays. Ainsi, le nombre approximatif de canidés passera de 13 à environ 25. Vivekanand Ramburrun, le directeur des douanes, confirme l’acquisition de nouveaux chiens et soutient que cette initiative vise à renforcer la vigilance aux frontières.

Pour le moment, l’unité canine dudit organisme, baptisée ‘k9’, dispose de neuf chiens. Quatre canidés additionnels (soit des épagneuls et labradors) viendront, d’ici à la fin de l’année, augmenter les effectifs. Ces chiots, âgés d’environ un an, font actuellement l’objet d’une formation par des douaniers pour la détection de substances illicites mais également par des experts en encre pour les billets de banque. Les consultants sont d’origine étrangère. Selon des recoupements, les 12 chiens additionnels viendront s’ajouter aux autres d’ici juillet-août prochain. Avec pour conséquence que chaque département de la douane sera bientôt doté de chiens renifleurs assurant des tâches spécifiques.

Les 12 chiens, explique une source de la douane, seront non seulement formés pour détecter la présence de drogue mais également pour repérer du tabac dissimulé dans des colis et autres valises. Cet exercice, une première à Maurice, est toutefois courant dans le monde. Selon nos renseignements, la douane n’a jusqu’ici remarqué aucune contrebande de tabac parmi les passagers entrants (et sortants), dans des conteneurs, ou encore dans des colis postaux. Raison pour laquelle, précise notre source, les chiens seront postés au port, à l’aéroport SSR de Plaisance et même dans les divers Parcel Post Offices du pays.

Recommandations de la commission d’enquête sur la drogue

Pour rappel, la commission d’enquête sur la drogue (NdlR : présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen), qui a investigué de 2015 à 2017, a été très critique envers l’unité canine de la douane. Leurs performances n’ont pas satisfait les membres de la commission. « L’absence » de chiens détecteurs dans la salle d’arrivée, comme soulevée dans le rapport de la commission, aurait pu pousser les trafiquants de drogue à dissimuler des produits illicites dans leurs orifices. L’une des recommandations de la commission a été un renforcement de chiens renifleurs à deux points stratégiques de l’aéroport : à l’entrée et à la zone de récupération des bagages.

Outre l’acquisition de nouveaux chiens renifleurs, Vivekanand Ramburrun confirme l’exercice à venir de détection de tabac dissimulé dans des valises et colis. « Le tabac est un produit hautement taxable. Nous ne permettrons aucune contrebande de ce produit », dit-il. Selon des renseignements, l’Angleterre et l’Irlande sont deux des pays où la détection de tabac est courante.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !