Actualités

Lundi à Trèfles : Collendavelloo qualifie les fonctionnaires de «paresseux»

Ivan Collendavelloo a vilipendé Paul Bérenger.

Le lundi 4 novembre, lors d’un congrès à Trèfles, Ivan Collendavelloo a qualifié les fonctionnaires de « paresseux » en parlant de la construction de la Mediclinic de Trèfles. Mais ce qui aura surtout marqué la réunion, c’est l’attaque en règle qu’il a faite contre le MMM, épargnant le PTr, une première depuis le début de la campagne électorale.

Il n’aura pas fallu attendre 24 heures après les meetings nationaux des trois blocs politiques en lice pour le scrutin du 7 novembre pour qu’Ivan Collendavelloo prenne pour cible principale le Mouvement militant mauricien (MMM). « C’est ici que se trouvent les militants », clame-t-il haut et fort en désignant certains ex-mauves, dont des conseillers municipaux et un ex-membre du comité central. 

Selon le leader du Muvman Liberater (ML), la lente chute de popularité de Paul Bérenger a commencé en 1987, où les militants « ti plin ar li ». Ivan Collendavelloo a ajouté qu’en 1991, par crainte de voir le leader des mauves rechuter, Shirin Aumeeruddy-Cziffra lui a cédé sa place. Il précise que ce dernier avait alors cru qu’il était devenu un grand héros. 

Pour le leader du ML, Paul Bérenger n’a rien fait pour Stanley/Rose-Hill lorsqu’il a été successivement vice-Premier ministre et Premier ministre. Il a précisé que le leader du MMM a plutôt choisi de construire un marché à Triolet. « Il n’y a eu aucune embauche dans cette région », selon Ivan Collendavelloo. « Dès mon arrivée, j’ai embauché Seety Naidoo au Central Electricity Board (CEB) et on a offert aux zanfan landrwa des emplois au CEB, à la Central Water Authority, dans la police et à la Wastewater Management Authority. » Il a fait valoir que la nouvelle administration n’est jamais entrée en conflit avec le syndicat. 

Poursuivant le lynchage de Paul Bérenger, il l’a qualifié de « loser », indiquant que la fête a commencé partout après le meeting de l’Alliance Morisien à Vacoas. Dans le même ordre d’idées, Ivan Collendavelloo a déclaré que le meeting des travaillistes à Quatre-Bornes a attiré une foule de 10 000 personnes, tandis que le MMM à Port-Louis n’a pu rassembler que 2 000 personnes. 

Avant que le leader du ML prenne la parole, un orateur avait fait état de la colère de Navin Ramgoolam à l’égard d’un journal en ligne, concernant l’assistance au meeting des travaillistes. 

Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre sortante et candidate au sein de la circonscription, a déclaré que le Premier ministre sortant est soucieux du développement économique et du bien-être des gens défavorisés. Elle a évoqué la hausse du montant de la pension universelle et l’introduction du salaire minimal. « C'est une première que le Premier ministre ait présidé toutes les Task Forces concernant les préparatifs des fêtes religieuses. Il a donc à cœur l'intérêt de toutes les religions », a-t-elle ajouté.

Plusieurs anciens militants qui ont quitté le MMM sont intervenus avec le même message. Ils ont demandé aux électeurs de la circonscription de mettre leur sentiment pour le parti mauve et son leader de côté.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !