Live News

Ludovic, collégien, fait de petits boulots pour aider sa mère cancéreuse

Ludovic est un élève modèle avec de belles valeurs, selon son enseignant.

Il n’a que 16 ans et pourtant, il a décidé de travailler après les heures de classe et pendant le week-end pour aider financièrement sa famille et surtout sa mère atteint d’un cancer. C’est son enseignant, touché par son histoire, qui en a fait part sur les réseaux sociaux. Depuis, un fort élan de sympathie s’est manifesté. Rencontre avec un jeune homme humble et animé de la volonté de s’en sortir… 

Depuis la semaine dernière, Ludovic Prudent est sollicité de partout. Les gens qui ne le connaissent ne manquent pas de le féliciter pour son courage ou de sympathiser avec lui. Plusieurs personnes ont cherché son numéro de téléphone pour lui proposer de l’aider. Et, pour Ludovic, c’est une nouveauté. Cependant, il n’a ni la grosse tête ni le désir que l’on pourrait croire qu’il cherche à obtenir une quelconque aide financière. Son histoire, il avance, est uniquement un témoignage d’amour pour cette maman qui lui a tant donné. « Beaucoup de gens m’ont contacté pour me donner de l’argent. Mais j’ai dit non. Par contre, ceux qui appellent pour proposer quelque chose pour ma mère sont les bienvenus ». 

ludovic
Avec son petit frère Luciano, ils espèrent être un pilier pour leur mère.

Cela fait un an et demi que la maman est malade. « Elle se sentait pas bien, elle s’est rendue chez le médecin et a appris qu’elle avait un cancer ». Il se rappelle très bien de ce moment. « Elle est venue nous l’annoncer, sans une larme, sans cri, sans s’apitoyer sur son sort. Elle nous a simplement dit qu’elle était malade et qu’elle allait s’en sortir ». Ludovic est en admiration devant le courage de sa mère. « Je savais qu’elle était une femme forte. Mais, là, vraiment, je vois devant moi comme un bulldozer qui peut tout encaisser sur son passage. Et je suis tellement fier d’être son fils ». 

Depuis que sa maman est malade, Ludovic, qui a deux frères et une sœur, avance que les choses ne sont plus pareilles. « Parfois, elle essaie de marcher mais d’autres fois c’est beaucoup plus dur pour elle ». 

Je savais qu’elle était une femme forte. Mais, là, vraiment, je vois devant moi comme un bulldozer qui peut tout encaisser sur son passage. Et je suis tellement fier d’être son fils»

Parlant de sa mère, il ne peut oublier tous les bons moments qu’ils ont passés ensemble, avant sa maladie. « Je me rappelle surtout qu’à chaque fin de mois, elle nous emmenait au restaurant, c’était comme une récompense du mois et nous attendions toujours ce moment avec impatience. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus le faire ». Il veut cependant se rappeler de sa maman comme d’une femme qui a tout donné. « Elle a tout fait pour nous. Elle a toujours beaucoup travaillé et nous avons toujours/ été sa priorité ». 

Lui faire le cadeau qu’elle mérite

Ludovic veut aujourd’hui que sa mère sache qu’il est un homme de valeurs et de principes. Et que, face aux difficultés, il ne baissera pas les bras. Et plus que ça, il veut que sa mère puisse s’appuyer sur lui aujourd’hui et pour encore de nombreuses années. « Elle nous a appris à être là pour les autres, c’est la moindre des choses. Je l’aide comme je peux parfois en faisant quelques taches ménagères et d’autres fois en préparant un petit-déjeuner. J’essaie de la soulager autant de possible. Mais j’avoue que ce n’est pas du tout facile de faire tout ce que fait une maman dans la maison. Elle est unique, une mère ». 

Ludovic, qui a aussi appris la maçonnerie avec son père, a aussi décidé de travailler pendant son temps libre. « Mon père travaille comme maçon et j’ai eu la chance de l’accompagner plusieurs fois. Depuis un certain temps, j’ai commencé à aller sur les chantiers sans lui, pour travailler. Je fais ,de tout, parfois un peu de jardinage, de maçonnerie, du nettoyage. Cela me permet d’obtenir quelques sous pour la famille et pour mes dépenses personnelles ». Il précise que ni son père ni sa mère ne lui ont demandé d’aller travailler, cependant ils l’encouragent. « Ils veulent que je sois un homme indépendant et je leur suis reconnaissant pour cet apprentissage ». 

Le jeune explique ajoute qu’il rêve de devenir policier et de pouvoir un jour offrir une maison à sa mère. « Nous louons une maison actuellement. Mais un jour je sais que je lui ferai ce  cadeau car elle le mérite ». Entre-temps, il avance qu’il continuera à faire de son mieux, pour toujours être à la hauteur des espérances de ses parents. « Mo anvi arriv sirtou pou ki mo papa ek mo mama fier de mwa…» 

Son prof : « He is one of a kind »

profEst-ce sa formation journalistique ou son amour pour les autres qui font de lui une personne qui fait attention aux détails et prend la peine d’offrir une écoute active aux personnes qu’il rencontre? On ne saurait le dire exactement, cependant une chose est sûre, c’est un enseignant spécial. 

Cela fait quelques années  que Vishal Oogarah a décidé de se distancer du journalisme et du secteur éducatif pour avoir un peu plus de temps pour se retrouver. « J’ai travaillé longtemps dans la presse et puis dans le domaine bancaire. Et j’ai réalisé que je n’avais pas beaucoup de temps pour moi, c’est pour cette raison que j’ai pris cette décision ».  C’est donc avec passion qu’il enseigne au collège New Devton où il a rencontré Ludovic. « He is one of a kind », dit-il au sujet de ce jeune homme. « Comme tous les autres enfants, il peu être distrait, parfois il joue, d’autres fois il est calme mais ce que j’apprécie surtout chez lui c’est le ‘self-respect’ qu’il met de l’avant ». 

Vishal explique que, depuis quelques temps, pour ne pas être coupé de l’écriture, il met de temps en temps en lumière les personnes qu’il rencontre sur sa route et le vécu de Ludovic l’a particulièrement touché. « Souvent nous voyons des gens autour de nous sans nous demander par quoi ils passent en moment ou ce qu’ils ont vécu. Apprendre à connaître les autres, c’est aussi obtenir des réponses pour savoir qui nous sommes.» C’est ainsi que l’oreille attentive qu’il a prêté à Ludovic lui a permis de comprendre cet élève. « Je suis en admiration devant lui pour tout son courage ». Il l’est encore plus depuis que Ludovic a refusé de prendre les dons en argent que certains internautes ont proposés. « C’est un grand homme…», dira fièrement son enseignant. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !