Live News

Loto : véritable engouement pour le jackpot de Rs 75 millions 

ashwin
Ashvin Sonahlall.

Toutes les semaines, des milliers de Mauriciens jouent au loto avec l’espoir de caresser du bout des doigts le rêve de devenir millionnaire. Cette semaine ne fait pas exception, avec la cagnotte qui s’élève à Rs 75 millions. Reportage. 

Il est 11 h 30 au marché central de Port-Louis, le mardi 22 novembre 2022. Les Mauriciens pressent le pas et vaquent à leurs occupations. Beaucoup profitent de leur pause-déjeuner pour jouer au loto. À l’instar de Paramah Vurdapen, un plombier de Belle-Vue-Maurel, qui confie qu’il joue tous les trois jours. « Je joue toutes les semaines, même si la cagnotte est moins élevée. On ne sait jamais. Qui ne tente rien n’a rien, dit l’adage », lâche-t-il avec un sourire.   

Que ferait-il s’il remportait Rs 75 millions ? « J’aimerais beaucoup en faire profiter aux personnes moins fortunées. Je fais déjà des donations lorsque ma situation financière me le permet. C’est quelque chose qui me tient à cœur. De ce fait, ce sera ma priorité si je remporte la cagnotte. »   

Pour sa part, Ajay, 47 ans, de Forest Side, est un novice du jeu de hasard. Toutefois, il a souhaité jouer au loto, vu la cagnotte exceptionnelle de Rs 75 millions. « Issue d’une famille modeste, j’aimerais d’abord soutenir ma famille. Nous nous sommes toujours entraidés entre frères et sœurs. Remporter cette somme importante changerait notre vie. On pourrait dormir sur nos deux oreilles en toute quiétude. » 

james
James Mannick.

Interrogé sur ses projets personnels, ce chauffeur de taxi du centre partage qu’il n’est pas un grand rêveur. « Je n’ai jamais songé à même mettre les pieds dans un avion. J’aimerais plutôt faire profiter de cet argent aux enfants dans le besoin au lieu d’aspirer à de grands projets. Je connais la misère et j’aimerais épargner les enfants du monde de ce lourd fardeau », avance-t-il.

De son côté, Ashvin Sonahlall estime que la cagnotte lui permettrait d’assurer son avenir. Ce policier et entrepreneur, qui habite à Vacoas, est un habitué du loto. Il espère que la chance sera de son côté cette fois-ci. Comment envisage-t-il son avenir s’il remporte la cagnotte ? « D’abord, je réglerai toutes mes dettes. Ensuite, vu que je viens de me marier, je souhaite offrir une stabilité à ma famille et concrétiser nos projets. Cet argent nous permettrait d’entamer notre avenir plus sereinement. »   

James Mannick, 79 ans, quant à lui, confie qu’il joue au loto pour le plaisir. Cependant, après des années de dur labeur, il rêve d’une retraite bien méritée. « Je ne joue pas souvent. J’attends principalement les grosses cagnottes pour jouer. De ce fait, en voyant la cagnotte de Rs 75 millions, j’ai cédé à la tentation. Je rêve d’écouler ma retraite à Rodrigues. Pourquoi ne pas m’y installer pour toujours ? », envisage-t-il.   

Satiahmah, 45 ans, femme au foyer, coche les numéros sur lesquels elle fonde son espoir avec le sourire. Elle joue rarement au loto. Que ferait-elle si elle gagnait au loto ? « J’ai un petit garçon qui souffre de complications de santé. De ce fait, ce serait un soulagement pour nous de gagner au loto. Nous pourrions offrir de meilleurs soins à l’étranger à notre petit bout de chou. Puis en second lieu, nous achèterions une plus grande maison et nous voyagerions en famille. »   

Grosse affluence chez les détaillants

Chez les vendeurs, c’est l’affluence. Joe, qui opère au marché central de Port-Louis, depuis vingt-cinq ans, témoigne du fort engouement pour la cagnotte de Rs 75 millions depuis lundi. Il n’a pas eu droit à un moment de répit. « En arrivant sur place ce matin, la file d’attente était déjà importante avant même d’ouvrir notre point de vente. On s’y attendait, car plus la cagnotte est grosse, plus elle donne envie au public de tenter sa chance », fait-il ressortir.   

Veevek Moher, détaillant au marché central, abonde dans le même sens. « Beaucoup de Mauriciens sont intéressés à jouer au loto à cause de la cagnotte de Rs 75 millions. Il n’y a pas de profil type de joueur. Tout le monde tente sa chance. Nous avons été forcés de fermer pendant la pandémie. À cause de la crise financière, les gens tentent leur chance dans l’espoir de remporter un peu d’argent, peu importe la cagnotte. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !