Interview

Lord Meghnad Desai (économiste britannique) : «Maurice est l’exemple de la réussite économique»

Lord Meghnad Desai

Si l’économie mauricienne a connu plusieurs changements et enregistré une réussite certaine, elle doit continuer à se réinventer, avance Lord Meghnad Desai, économiste britannique.

Quelle lecture faites-vous de l’économie de Maurice?
L’économie mauricienne s’est transformée. Je me souviens que j’étais ici, il y a plusieurs années  decela, pour discuter sur la manière de transformer l’économie mauricienne et des nouveaux secteurs dans lesquels s’implanter. Ce genre de discussion doit toujours se tenir. De plus, ce pays a été une réussite économique.

Du coup, Maurice devra continuer à se réinventer. Nous vivons dans un monde très compétitif, heureusement pour une économie comme Maurice, vous avez certers une petite population, mais elle est hautement qualifiée. Ce qu’il faut pour un pays comme le vôtre, c’est redresser l’économie et la diriger vers les nouveaux centres de croissance. Ce ne sera pas une tâche facile, car l’économie n’est pas une machine. Elle a tendance à évoluer très lentement. Et puis, nous ignorons à quoi ressemblera l’économie mondiale ni où elle en sera d’ici 10 ans, compte tenu des changements technologiques qui ont lieu constamment.

Quid du défi pour Maurice ?
J’observe que Maurice a très bien réussi dans le secteur des services financiers. Malgré cela, dans ce secteur, le monde change constamment. À l’heure actuelle, le plus grand danger auquel Maurice est confrontée, c’est que le secteur financier doit se réinventer pour en tirer le maximum de bénéfices. Nous ne devons pas sous-estimer la capacité de Maurice à atteindre le niveau d’une économie à revenu élevé. Le seul moyen de le faire, c’est à travers la technologie de pointe.

Il faut redresser l’économie et la diriger vers les nouveaux centres de croissance.»

Le chômage est un autre problème auquel Maurice est en train de faire face ? Votre commentaire.
C’est le même problème dans d’autres pays. Effectivement, le véritable problème auquel votre pays fait face, c’est la manière avec laquelle il crée des emplois pour les jeunes scolarisés. Il faudrait   également vous attaquer au problème de l’inadéquation des compétences et essayer de comprendre les raisons pour lesquelles certaines personnes restent au chômage, en dépit des emplois disponibles sur le marché.

Quelle serait la meilleure approche pour Maurice?
Encouragez les gens à rechercher des solutions : promouvoir l’entrepreneuriat, rechercher les opportunités offertes par FinTech.

Comment Maurice pourra-t-elle s’améliorer économiquement ?
Maurice est une petite économie. Le problème d’une petite économie insulaire est qu’elle ne dispose que d’une seule ressource : sa population. La qualité de l’éducation que vous offrez aux gens, la façon dont vous les équipez et l’infrastructure que vous avez aménagée peuvent être utilisées pour produire des biens et des services. Ce sont des compétences qui nécessitent beaucoup d’éducation et d’imagination.  Je crois que Maurice est capable de puiser dans sa riche histoire économique , son réservoir culturel diversifié pour produire des ‘abstract products’.