Xplik ou K

Logements sociaux : elle attend une maison de la NHDC depuis 2002

La demanderesse n’a pas été contactée car il n’y a pas de construction ni à Port-Louis ni à Pailles.

Cela fait 17 ans qu’elle patiente. Elle avait fait une demande pour une maison NHDC depuis 2002 et, à ce jour, aucune offre ne lui a été faite de la part de cette compagnie. À bout, cette habitante de Pailles a sollicité Explik ou Ka pour essayer de trouver une solution à son problème. Mais selon la NHDC, il n’y a aucune maison à Port-Louis.

Moyelanne M. habite Camp-Chapelon, Pailles. Elle explique qu’elle s’est fait enregistrer auprès de la National Housing Development Company (NHDC) pour une maison depuis 2002. Depuis, elle dit attendre ne serait-ce qu’une convocation pour un entretien qui fait partie de la procédure pour l’obtention d’une maison. « À chaque fois que je me rends au siège de la NHDC, les officiers me rassurent et me disent que je vais avoir ma maison. C’est toujours la même chanson. Et cela fait 17 ans que ça dure. »

Moyelanne rêve de sa propre maison. « Je suis divorcée. Mon fils de 23 ans vit avec moi. J’ai l’argent nécessaire sur mon compte pour un premier versement. Nous sommes locataires et nous aimerions bien avoir notre propre toit au lieu de payer un loyer pour une maison qui ne sera jamais la nôtre. »  

Gilles L’entêté, le Managing Director (MD) de la NHDC, explique que la dame vit à Pailles. En 2011, selon le MD de la compagnie, la demanderesse avait été contactée pour une maison à La-Tour-Koenig, mais elle n’était pas intéressée. « Ce sont les informations qui ont été enregistrées et informatisées au niveau de la NHDC. Il faut aussi savoir qu’à Pailles, il n’y a eu aucune construction. Le gouvernement ne possède aucun terrain dans la région. Nous avons lancé des appels d’offres pour des terrains à Port-Louis, Pailles, Vallée-des-Prêtres et Résidence La-Cure pour que nous puissions construire des maisons. Toutefois, ces terrains ne peuvent être utilisés en raison de certaines anomalies notées. Certains d’entre eux étaient en pente et d’autres allaient coûter trop cher. Nous avons lancé un nouvel appel d’offres dans la région.

Moyelanne peut quand même venir au bureau si elle le souhaite pour vérifier son dossier. Mais pour le moment, dans la région de Port-Louis, il n’y a pas de maisons disponibles. C’est la raison pour laquelle elle n’a pas été contactée », a expliqué Gilles L’entêté.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor