Live News

Litige qui menace internet : L’accusateur contredit Afrinic

Cloud Innovation réagit au litige commercial qui l’oppose à Afrinic, le registre régional d’adresses IP et qui menace le bon fonctionnement d’internet à Maurice et dans le reste de l’Afrique. La compagnie se dit dans son bon droit et elle accuse Afrinic.

Cloud Innovation, la compagnie seychelloise en litige avec l’organisation Afrinic estime que c’est cette dernière qui met à risque internet en Afrique et donc à Maurice. Elle réagit aux inquiétudes exprimées par Afrinic sur les risques de perturbations sur le réseau lié à son action légale. À travers un communiqué de presse envoyé à la rédaction du Défi Plus le vendredi 30 juillet 2021, Cloud Innovation accuse Afrinic de ne pas respecter les clauses de leurs accords. L’entreprise estime ne pas avoir enfreint les conditions de son contrat.

« Il ressort clairement que les actions entreprises par Afrinic contre Cloud Innovation sont basées sur de la mauvaise foi et des motifs futiles pour ternir sa réputation. En tant que membre en règle d'Afrinic, Cloud Innovation a toujours respecté les règlements et s'efforce de contribuer à la communauté au mieux de ses capacités. Nous n'avons jamais eu l'intention d'entreprendre toute action contre Afrinic, mais nous sommes également tenus de prendre les mesures appropriées pour nous protéger et protéger nos centaines de clients et les centaines de millions d’utilisateurs finaux. À ce jour, nous invitons Afrinic à reconnaitre sa faute, à assumer sa culpabilité et à prendre ses responsabilités pour remédier à la situation. Ce faisant, chez Cloud Innovation, nous restons ouverts à toute résolution raisonnable proposée par Afrinic », commente la compagnie.

Le consultant américain et spécialiste d’internet, Owen DeLong a également souhaité réagir. Il prend position en faveur de Cloud Innovation. Dans un courriel adressé au Défi Plus, cet expert estime que les risques de perturbations sur internet sont minimes. « Si Afrinic cesse de fonctionner, ce qui est peu probable et même si les comptes bancaires restent gelés, il n’y aura pas d’impact réel sur le fonctionnement quotidien d'internet, cela ne fera que perturber l'enregistrement de nouvelles adresses IP. Celles qui existent continueront d'être utilisables dans leurs déploiements actuels et leurs opérations existantes pourront se poursuivre sans être affectées pour un certain temps. Cela aura potentiellement un impact sur les nouveaux entrants et les entités cherchant à étendre leur portefeuille d'adresses. Si Afrinic n'est pas en mesure de payer ses salariés, il est probable que les autres registres lui prêtent du personnel pour la continuité des opérations », soutient-il. Owen DeLong estime lui aussi que Cloud Innovation est dans son bon droit.

Impact

Eddy Kayihura, Chief Executive Officer (CEO) d’Afrinic, déclare au Défi Plus qu’il n’est pas opportun de réagir aux propos de Cloud Innovation et d’Owen DeLong tant que l’affaire est en Cour.

Pour rappel, Afrinic est le registre qui distribue les adresses IP pour l’Afrique et donc pour Maurice. L’organisme est basé à Maurice. Afrinic a suspendu la distribution d’adresses IP à Cloud Innovation et cette dernière a contre attaqué en justice. Cloud Innovation a obtenu de la Justice mauricienne un gel des comptes bancaires d’Afrinic à hauteur de USD 50 millions, soit environ Rs 2,14 milliards. « La situation est pour le moment sous contrôle. Il n’y a pas d’impact immédiat, mais nous ne pouvons pas dire qu’il n’y a pas de risque pour internet », a commenté Subramanian Moonesamy, président d’Afrinic, dans une déclaration au Défi Quotidien le lundi 26 juillet 2021.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !