Actualités

Litige entourant des heures de travail supplémentaires : la demande d’injonction du syndicat des médecins rejetée 

medecin Les médecins généralistes réclament que leurs heures de travail hebdomadaire passent de 40 heures à 33 heures

La Medical and Health Officers’ Association (MHOA) a subi un revers en Cour suprême, le jeudi 5 septembre 2019. Leur demande d’injonction, déposée par le l’association des médecins, a été rejetée par la juge Renuka Dabee. Cette requête fait suite au refus du ministère du Travail d’organiser un référendum des médecins généralistes pour avoir recours à une grève. Ces derniers comptent entamer une grève pour réclamer que leurs heures de travail hebdomadaire passent de 40 heures à 33 heures.

Les médecins généralistes doivent encore patienter pour savoir s’il y aura un référendum à propos de leur grève annoncée pour le 11 septembre 2019. Pour cause, la demande d’injonction logée par la Medical and Health Officers Association (MHOA) a été rejetée, le jeudi 5 septembre 2019, en Cour suprême par la juge Renuka Dabee. 

Cette demande d’injonction avait été déposée suite au refus du ministère du Travail d’organiser le référendum des médecins généralistes concernant le recours à une grève, comme le prévoit la loi. La MHOA avait réclamé cette injonction pour que le ministère du Travail supervise l’organisation d’un « strike ballot » dans les cinq hôpitaux régionaux. L’exercice devait se tenir aux hôpitaux Victoria et Flacq le mercredi 4 septembre 2019 et à ceux de Rose-Belle, du Nord et au Dr A. G. Jeetoo, le jeudi 5 septembre 2019. La MHOA demande que le ministère de la Santé mette une salle appropriée à sa disposition pour l’exercice de « strike ballot ». 

Le ministère du Travail et le ministère de la Santé avaient résisté à la demande d’injonction de la MHOA. Ils avaient soulevé des objections préliminaires arguant que la juge en référé n’avait pas la juridiction pour écouter cette demande d’injonction. Et que cette demande constitue un abus de procédure de la cour. Ils ajoutent également que cette demande est mal conçue. La juge a ainsi retenu les objections des deux ministères et a rejeté la demande d’injonction de la MHOA.  

Demande de révision judiciaire

Cette grève annoncée des médecins généralistes devait se tenir le 11 septembre 2019 pour contester le système de rotation introduit en 2016 les contraignant de travailler 40 heures par semaine au lieu de 33 heures comme c’était le cas par le passé. Cela sans aucune rémunération supplémentaire. Devant le refus du ministère de revoir sa position et de discuter du litige, le syndicat a décidé d’avoir recours à une grève.

Un rassemblement des médecins attendu dans les prochains jours

C’est la déception du côté des médecins généralistes. Cela suite au jugement de la Cour Suprême qui a donné gain de cause au ministère du Travail et celui de la Santé sur un point de droit concernant la grève qui devait se tenir le 11 septembre 2019. La Medical and Health Officers Association (MHOA) attend la décision définitive de la cour pour décider de la marche à suivre. Mais un rassemblement des médecins et de leurs proches est déjà annoncé. Il devrait se tenir dans les prochains jours. C’est ce que nous a expliqué le trésorier du syndicat, le Dr Yovan Ramharai.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation