Live News

Liste du CDC : désaccord sur la présence des variants de la COVID-19 à Maurice 

Selon le Dr Gaud, les variants ont été décelés en quarantaine, pas dans la communauté

D’un côté, le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies indique que les variants Alpha, Bêta et Delta sont présents à Maurice. De l’autre, les autorités locales réfutent cette information, évoquant une confusion dans la compilation des données.

Qui pro quo ? C’est en tout cas l’argument avancé par les autorités mauriciennes pour réfuter la présence de variants de la COVID-19 au sein de la communauté. Dans un rapport, le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) place Maurice parmi la cinquantaine de pays du continent africain où les variants Alpha, Bêta et Delta ont été détectés. 

Cette information est « erronée », rétorque le Dr Catherine Gaud, épidémiologiste et Senior Advisor au ministère de la Santé. Pour elle, il y a eu une certaine confusion dans la compilation des données. « Nous n’avons pas eu ces variants à Maurice. S’ils ont été détectés au pays, c’était uniquement dans les centres de quarantaine. Ils n’ont jamais circulé au sein de la communauté », assure-t-elle. 

Le CDC place Maurice parmi la cinquantaine de pays africains où les variants ont été détectés.
Le CDC place Maurice parmi la cinquantaine de pays africains où les variants ont été détectés.

Amalgame 

Elle souligne que les informations figurant dans le rapport du CDC sont brutes et non désagrégées. « Les cas impliquant des variants ont été déclarés sur notre territoire. Mais en donnant les résultats des PCR, nous faisons toujours la différence entre les cas importés qui sont arrêtés en quarantaine et les cas locaux », insiste-t-elle. 

Le Dr Gaud martèle que le CDC donne des résultats bruts qui font un amalgame des deux, d’où la confusion. « Tout comme lorsqu’il n’y avait aucun cas dans la communauté pendant neuf mois et qu’il n’y avait que des cas arrêtés en quarantaine, les instances internationales avaient annoncé des cas à Maurice comme s’il y avait des cas locaux », explique-t-elle. 

La Senior Advisor fait ressortir que les données de ces instances sont globales. Elle estime qu’elles devraient être corrigées pour être plus exactes afin qu’il n’y ait plus de confusion sur le type de cas. 

Le Dr Shameem Jaumdally partage l’avis du Dr Gaud. Virologue et épidémiologiste en Afrique du Sud, il soutient que le virus qui est en circulation à Maurice a subi une mutation. En revanche, nuance-t-il, rien n’indique qu’il est plus virulent ou qu’il se propage plus rapidement. Selon le virologue, malgré le nombre de cas recensés au pays, la situation est encore sous contrôle.
 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !