Actualités

Liquefied Natural Gas : la Mauritius Ports Autority entre en scène

Liquefied Natural Gas Le Liquefied Natural Gas représente l’avenir.

Après l’Economic Development Board (EDB), une autre institution tombant sous la tutelle du ministère des Finances vient s’intéresser de près au projet de Liquefied Natural Gas (LNG). La Mauritius Ports Authority (MPA) vient d’être mandatée pour une étude de faisabilité.

Le Central Electricity Board (CEB) est de plus en plus mis à l’écart sur le projet de Liquefied Natural Gas (LNG). Après l’Economic Development Board (EDB) qui a été désigné par le ministère des Finances pour opérer comme organe de coordination de la partie mauricienne afin d’assurer l’implémentation du projet de LNG à Maurice, c’est cette fois au tour de la Mauritius Ports Authoity (MPA) d’entrer en scène. Cette autorité, qui tombe sous la tutelle du ministère des Finances, a été mandatée pour procéder à un exercice d’appel à candidature en vue de nommer des experts. Ces derniers auront pour objectif de mener une étude afin de déterminer si les 35 hectares  à Fort William, appartenant à la MPA, pourront accueillir un centre de stockage de LNG.

Au ministère des Finances, une source qui supervise actuellement le dossier du LNG explique que le gouvernement mauricien est déterminé à investir dans cette source d’énergie qui représente l’avenir. Raison pour laquelle, soutient cette source, que le site de la MPA à Fort William est une valeur sûre pour ce projet. « Mais comme il s’agit d’une source d’énergie complexe et nouvelle pour Maurice, un rapport de faisabilité nous donnera une sérieuse indication », ajoute cette même source. On se veut néanmoins optimiste, car on garde en tête le dernier rapport stratégique de la MPA qui avait recommandé que cette autorité investisse dans un centre de stockage de LNG. « Le potentiel est donc là », explique un technicien de la MPA.

L’étude que compte commanditer la MPA ne touchera cependant pas qu’au projet de stockage du LNG. La direction de la MPA compte demander aux experts d’étudier la possibilité d’un projet de raffinerie de pétrole. Il avait initialement été prévu que ce projet soit conçu à Albion, mais le projet a finalement été abandonné après que le promoteur, Near Shore Ressoures Ltd, n’a pas été en mesure de respecter les conditions qui avaient été imposées par le gouvernement. « La raffinerie est un autre projet qui pourrait voir le jour sur le site de la MPA, mais la priorité demeure celui du LNG », tient à préciser notre source au ministère des Finances.

Le projet de LNG avait initialement été proposé par le CEB mais, depuis quelque temps, il change de main, surtout depuis la visite des autorités mozambicaines à Maurice en février dernier. Entre-temps, au niveau du CEB, le projet stagne depuis plusieurs mois, même si le ministère des Services publics ne semble pas vouloir lâcher prise.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more