Live News

L’infidélité à l’ère numérique : plus de tentations en… toile de fond  

L’infidélité a toujours existé. Cependant de nos jours, elle se décline sous différentes formes. Entre un petit ‘chat’, une vidéo hot ou encore le ‘live sex’, l’infidélité virtuelle brise aujourd’hui de nombreux couples.

«Tous les soirs, il regardait des films pornographiques sur son téléphone portable. Il s’enfermait parfois dans la chambre et je l’ai entendu à plusieurs reprises avoir des conversations d’ordre sexuel avec des femmes, raconte Rubina G. Il est accro au ‘chat sex’ et il n’hésite pas à se masturber en live. » Pour elle, c’est aberrant. Pour lui, ce n’est pas de l’infidélité car il considère que ce n’est pas tromper puisqu’il n’a aucun contact physique avec ces femmes « qui ne sont même pas à Maurice ».

Justement que veut dire l’infidélité ? Le psychothérapeute Sam Coomar Heeramun explique : « Chacun a sa propre définition de l’infidélité et bien souvent, il y a des divergences d’opinion dans les couples. Pour certains, l’adultère c’est être infidèle, pour d’autres, c’est fantasmer ou chercher à avoir ou avoir une relation extraconjugale. C’est subjectif. Il est donc important qu’il y ait du dialogue au sein d’un couple et de pouvoir en parler afin de savoir ce que l’autre considère comme étant un acte d’infidélité. » 

Les nouvelles définitions 

Si autrefois tromper voulait uniquement dire avoir une relation sexuelle avec une personne autre que son partenaire ou des rencontres en secret, la technologie a révolutionné ce domaine. Les relations virtuelles sont de plus en plus prisées. Si au début, il n’y a pas de rencontre physique, des relations intimes se créent au fur et à mesure. En tout cas, avec tout ce qu’Internet apporte aujourd’hui, les tentations sont partout. De plus, on a l’impression que tout reste secret et que personne n’en saura rien. Ce qui peut vite conduire à la dérive. 

infidelite

Les dangers du sexting 

Le sexting est l’échange de messages, photos et vidéos à caractère sexuel. Selon un préposé de la Cybercrime Unit, c’est une pratique courante à Maurice surtout chez les jeunes. « Les adolescents ne cessent de se faire prendre au piège mais parfois, les personnes mariées se laissent aussi tenter. C’est plus facile d’oser derrière un écran. » Il rappelle que c’est très dangereux. « Malheureusement une fois les images envoyées, elles ne vous appartiennent plus. Même si vous les effacez après quelques minutes, la personne qui les a reçues peut les sauvegarder et personne n’est à l’abri d’un piratage sans compter qu’on peut facilement être victime de sextorsion. »

Le portable, cet insupportable ennemi 

Dans de nombreux couples, le téléphone portable est souvent synonyme de dispute. Il suffit que l’un des conjoints mettre un code d’accès sur son portable pour que l’autre pense qu’il a des choses à cacher. Comme en témoigne Yeshnee H., 23 ans : « Même si on sait que la personne est fidèle, ce besoin de mettre un code va intriguer l’autre. Puis, il y a aussi les conversations interminables, les chuchotements, les SMS et autres messages qui entrent sans arrêt et même très tard le soir. » Il y a aussi ces ‘À qui tu parlais ?’ ‘À personne’, ou les ‘Je ne peux pas te parler, je te rappelle’. Toutefois, dit-elle, il y a de quoi s’inquiéter avec les nouvelles applications et les réseaux sociaux. (Un peu contradictoire, non ?) 

Les réseaux sociaux pointés du doigt 

Auparavant, on coupait tout contact avec ses ex. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas surtout quand on est amis sur Facebook ou qu’on a des amis en commun. Il y a toujours des photos qui seront partagées, commentées et des souvenirs qui vont refaire surface. Hansley en sait quelque chose. Son ex-petite amie, lui avait envoyé un message sur Messenger. « Je pense que s’il n’y avait pas de réseaux sociaux, sans mon numéro de téléphone, elle ne m’aurait pas contacté mais là, c’est tellement facile. Son message était anodin mais ma copine actuelle l’a très mal pris. »  

Conseils : Comment se reconstruire ?  

Il ne faut guère encourager l’infidélité avance le psychothérapeute, Sam Coomar Heeramun, mais dans certains cas, cela ne veut pas forcément dire que c’est la fin du couple ou de leur mariage. Certains couples en sortent meurtris et s’il n’y a plus de confiance, il vaut mieux se séparer. Par contre, dans d’autres cas, chaque partenaire apprend à reconnaître ses erreurs et accepte de se donner une chance. Ils en ressortent grandis et plus soudés, car ils réapprennent ensemble à se faire confiance et à trouver des moyens de vivre en harmonie. Pour cela, il est important que les deux partenaires soient d’accord de donner cette chance à leur couple et de faire appel à un professionnel s’il le faut.

Tu peux oublier, mais pas Facebook… 

Il ajoute que récemment des photos de son ex et lui ont réapparu sur le profil d’autres amis. « Quand nous étions ensemble, nous avions fait des sorties avec des amis et les photos avaient été publiées sur Facebook. J’ai pris soin de tout effacer sur mon ‘wall’ mais certaines sont encore disponibles sur ceux de mes amis.  De temps en temps, il suffit que quelqu’un aime une de ces photos pour que ma femme explose. C’est vrai que c’est embarrassant. J’aurais peut-être réagi de la même façon. Malheureusement, elle ne veut rien entendre et elle me croit que je suis infidèle. » 


Bruneau Woomed, psychothérapeute : « Si la relation est brisée, on se sépare et on se reconstruit »

Qu’est-ce qui se passe dans la tête d’un homme qui apprend que sa femme/ compagne/petite amie lui est infidèle ou ne veut plus de lui ?
Tout humain, homme ou femme, se sent mal face à cette situation. Il/elle aura le sentiment que c’est la catastrophe, que ça ne va plus, surtout s’il/elle tient à l’autre et qu’il/elle n’a rien vu venir. Cela peut évidemment lui donner le sentiment qu’il/elle ne vaut pas grand-chose.
C’est là que la maturité ou l’immaturité entre en jeu. Par exemple, on peut avoir des envies de suicide, car on se dit que rien ne vaut plus la peine. Cela peut même être une façon de punir l’autre en lui laissant un gros sentiment de culpabilité. On peut aussi avoir des envies de blesser l’autre, de lui faire mal. Cela peut malheureusement aller jusqu’au meurtre. Si on réfléchit bien, c’est l’ego qui se retrouve blessé. Comme on dit parfois, on souffre plus dans son amour-propre que dans son amour.

infidelite

La maturité, c’est d’accepter ces sentiments de tristesse, de désarroi et ensuite de se dire comment aller de l’avant. On peut pardonner et décider de continuer – cela demande un courage extraordinaire - et dans ce cas, on le fait parce qu’on tient à la relation. Parce peut-être qu’on accepte que le tort est partagé. Mais attention ! Pardonner veut dire qu’on ne va pas reprocher constamment à l’autre ce qui s’est passé. On met tout cela vraiment derrière soi.

Ou alors si la relation est brisée, on se sépare et on se reconstruit. Car on ne sait pas ce qui nous attend plus loin dans notre vie. Peut-être qu’on sera amené à faire de belles rencontres. Garder toujours espoir est une devise de vie qui peut nous aider.

La fidélité absolue existe-elle ?

Non, selon Sadasiven Coopoosamy, car le monde est rempli d’hypocrites. « Le matin, la femme peut être tout sourire avec son mari. Le mari de même. Mais en fin d’après-midi, chacun est-il resté fidèle à son/sa partenaire ? L’homme, comme la femme, s’est peut-être intéressé à d’autres personnes rencontrées au cours de la journée ou avec qui ils ont parlé au téléphone, des gens sur lesquels ils vont peut-être commencer à fantasmer, s’ils ne le font pas déjà. C’est pour cela que je dis que la fidélité absolue du cœur et de l’esprit n’existe pas. »

Faut-il avouer ? 

Dire la vérité ? Tenter de cacher son aventure ? Que doit faire un conjoint infidèle ? Doit-il tout avouer ?  « Oui, répond le psychologue, et le plus vite possible car il n’est pas facile de vivre avec le sentiment de culpabilité. Après tout, Maurice est une petite île. Les nouvelles se répandent rapidement. De plus, le/la coupable pourrait parler dans son sommeil ou avoir un ‘ slip of the tongue ’ durant une conversation ! Pour éviter ce genre de désagréments, il est conseillé de tout avouer. Cela lui fera moins mal que de l’apprendre d’une tierce personne. » 


La réaction des partenaires 

Une grande souffrance

Face à l’infidélité, le psychologue Sadasiven Coopoosamy indique que tout le monde ne réagit pas de la même manière. « C’est une question de caractère, de tempérament, de l’éducation reçue. Cela dépend aussi comment et de qui on apprend l’infidélité de son conjoint. Initialement, il y a une grande souffrance. Après le choc, le conjoint pourrait faire preuve de tolérance à cause des enfants. Néanmoins, le mal est fait et la perte de confiance risque d’être une expérience émotionnelle si douloureuse qu’il sera difficile pour lui /elle d’oublier. »  

infidelite

Le manque de confiance 

Les remords du coupable, toute la vérité qu’il ou qu’elle pourra dire par la suite, y compris les serments sur le Livre sacré pour ne pas refaire la même bêtise, ne suffira pas à ranimer la confiance qui existait autrefois au sein du couple. L’angoisse sera perpétuelle et il/elle sera toujours sur ses gardes et constamment à l’affût d’une nouvelle trahison. à chaque fois que son partenaire rentrera à la maison un peu plus tard que d’habitude ou qu’il/elle notera un changement dans l’attitude de l’autre (sa manière de s’habiller, etc.) ce sera très difficile de ne pas faire preuve de méfiance. 

La violence surtout chez les hommes 

D’autres, ajoute Sadasiven Coopoosamy, réagiront violemment surtout s’ils sont prédisposés à la nervosité. « Encore plus si le mari surprend sa femme en plein ébats, dans sa propre maison, sur le lit conjugal. Une lame de fond envahit son cerveau, sa conscience est anesthésiée et le raisonnement et la logique disparaissent. Une telle situation entraîne souvent des crimes passionnels. Après coup, l’homme risque de développer des troubles psychologiques. Il peut même être sujet de perte de mémoire. » 

Le psychologue avance qu’il y a d’autres encore, de nature timide et réservés, qui sont totalement déstabilisés lorsqu’ils apprennent que leur femme leur est infidèle. « En général, ce genre d’homme fait une confiance absolue à sa partenaire. Quand il apprend par une tierce personne qu’elle lui a été infidèle, avec preuves à l’appui (photos ou vidéo), il se sent extrêmement humilié et dévalorisé car dorénavant, il lui faudra affronter son propre regard ainsi que celui des autres. Il se sent seul au monde, abandonné, complexé. Il ne peut pas digérer le fait que sa partenaire a pu avoir avec un autre une intimité qu’il croyait être le seul à partager avec elle. Cette situation peut être source de dépression s’il est mentalement faible. » Enfin, il y a une autre catégorie d’hommes qui ne sont pas trop affectés par l’infidélité de leur partenaire. « Parce qu’eux-mêmes trompent leur femme ! », lance Sadasiven Coopoosamy.