Live News

Limogeage de Malachy McAllister : la BoM menace de sanctionner le Board d’AfrAsia Bank   

Malachy McAllister affirme que son contrat a été injustement résilié.

Le départ inattendu de Malachy McAllister, banquier chevronné, en tant que CEO d’AfrAsia Bank, provoque des secousses sur la place financière. Mardi, la banque émettait un communiqué signé par son Chairman par intérim, Jean-Raymond Rey, pour faire savoir que le conseil d’administration a accepté la démission de Malachy McAllister avec effet immédiat. C’est Thierry Vallet, le Founder Executive et General Manager, qui est nommé comme CEO par intérim.

Or, dans un communiqué, Malachy McAllister, rétorque qu’il n’a jamais soumis sa démission et que son contrat a été « brutalement et injustement résilié ». Selon lui, il y a eu ingérence de la part des directeurs de la banque dans les affaires courantes de l’institution qui relèvent de la prérogative du CEO. Il a d’ailleurs fait part au conseil d’administration de son profond mécontentement par rapport aux affaires courantes.

Au niveau de la Banque de Maurice (BoM), l’on attend des explications d’AfrAsia Bank sur le débarquement de Malachy McAllister. Il ressort que la banque n’a pas suivi les procédures qui veulent que le régulateur soit pleinement informé quand il y a la démission ou la mise à pied d’un CEO. Il nous revient que la Banque de Maurice dispose d’informations internes sur le différend opposant le conseil d’administration et l’ancien CEO. S’il est avéré que la banque a failli, elle pourrait faire l’objet de lourdes sanctions. Il n’est pas à écarter que la Banque de Maurice demande la révocation du Board.

Pour rappel, Malachy McAllister avait pris ses fonctions en décembre dernier. Avant de rejoindre l’AfrAsia Bank, il avait occupé le poste de CEO de la HSBC Russia pendant six ans.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !