Xplik ou K

À l’hôpital A.G. Jeetoo : tout est entré dans l’ordre pour les patients en chimiothérapie

Chimiothérapie

Ils étaient trois patients dans les locaux de Radio Plus à déplorer les conditions des personnes suivant des traitements par la chimiothérapie à l’hôpital A.G. Jeetoo.

Vendredi dernier, ils étaient une vingtaine de patients à attendre à l’extérieur du bâtiment hospitalier. Selon les dires d’Alain (prénom modifié), Mésie et Marie Emilienne, la salle était remplie et les membres de l’administration devaient la nettoyer et la désinfecter pour que les patients puissent recevoir leurs soins. « Lorsque nous sommes arrivés à 8h30 pour notre rendez-vous, il y avait d’autres personnes souffrant de maladies d’ordre générale admises en salle. Alors que ce département est réservé aux patients en chimiothérapie », explique Marie Emilienne.

Les trois interlocuteurs ont indiqué avoir informé le surintendant de l’hôpital à ce sujet. «Nous étions déçus de l’entendre dire qu’il ne pourrait rien faire pour nous. »

Selon le Dr Ismet Nawoor, Regional Health Director, le souci est réglé. Il précise qu’il y a eu beaucoup d’admissions dans les hôpitaux ces temps-ci. « Faute de places, nous avons dû admettre d’autres patients dans cette salle, normalement réservée les vendredis aux patients traités pour la chimiothérapie», dit-il. Ce dernier reconnaît qu’il y a bien eu un problème ce jour-là mais indique que tout est retourné à la normale.

« Au fur et à mesure, certains patients ont été autorisés à rentrer chez eux », explique le Dr Ismet Nawoor. Et d’ajouter : « Quand les spécialistes autorisent les patients à rentrer, ils doivent le faire dans les plus brefs délais pour que d’autres personnes puissent être admises et non pas attendre l’heure des visites ».