Xplik ou K

L’heure est au bilan : confrontation entre les candidats aux prochaines générales

L’émission Bilan des circonscriptions au no 3 a donné lieu à une confrontation sans merci entre les représentants des partis en lice pour les prochaines élections législatives. Priscilla Sadien a reçu sur le plateau le Dr Mohammad Anwar Husnoo de l’Alliance Morisien, Shakeel Mohamed de l’Alliance nationale et Adil Ameer Meeah du Mouvement militant mauricien.

Circonscription No 3 Port-Louis Maritime/Port-Louis Est

Nombre d’électeurs 21 943

La circonscription englobe Plaine-Verte, Camp-Yoloff, Roche-Bois, Terre-Rouge, Batterie-Cassée. Elle comprend aussi Agalega. C’est la plus petite, car elle compte 21 943 électeurs. Le taux de participation aux dernières élections a été de 70 %.

Anwar Husnoo : «C’est le gouvernement sortant qui a institué la commission d’enquête sur la drogue»

husnoo« En tant qu’enfant de la Plaine-Verte, je suis la situation qui prévaut dans l’endroit depuis une quarantaine d’années. En ce qui concerne le trafic de drogue, le combat qui est mené contre les trafiquants produit des résultats. Les saisies sont enregistrées régulièrement. Ce qui se traduit par une baisse dans l’approvisionnement.

Auparavant, la drogue entrait à la Plaine-Verte et à Roche-Bois avec beaucoup de facilité. C’est le gouvernement sortant qui a pris l’initiative d’instituer la commission d’enquête sur la drogue.  

Pour ce qui est de la lutte contre la drogue synthétique, des sessions de sensibilisation sont menées dans les institutions primaires et secondaires. Un centre spécial a été créé à l’hôpital de Montagne-Longue à l’intention des jeunes de moins de 18 ans.

Le gouvernement a prévu à l’intention des marchands ambulants deux espaces où ils pourront travailler. Le premier à la gare Victoria pour 800 marchands et l’autre à la gare de l’Immigration où 1 000 places sont à pourvoir. Ils paieront une location mensuelle de Rs 4 000 sur une période de quinze ans, après quoi ils deviendront propriétaires de leurs commerces qu’ils pourront transmettre à leurs héritiers. »


Adil Ameer Meeah : «La drogue est en vente libre»

adil« Aucun progrès notable n’a été réalisé dans le secteur de l’approvisionnement en eau potable, du sport et dans la lutte contre la drogue. À la rue Cocotterie, la drogue est en vente libre. Tout le monde peut s’en procurer. C’est extrêmement grave. Pour venir en aide aux chômeurs, le Mouvement militant mauricien (MMM) propose une allocation de Rs 5 000 à ceux âgés de 18 ans à 25 ans. »


Shakeel Mohamed : «Développement infrastructurel en panne»

shakeel« La circonscription a souffert durant ces cinq dernières années d’un manque total d’infrastructures. Y a-t-il eu la construction d’un stade ? Non ! On avait promis du gazon synthétique sur le terrain Mamade-Elahee à Résidences Martial. À la dernière minute, on a commencé des fouilles sur le terrain avec pour résultat l’apparition d’amoncellements de terre rendant cette structure sportive inutilisable. Le Dr Husnoo avait dit que le Premier ministre lui avait promis une enveloppe de Rs 100 000 pour le centre Idrice-Goomany et que les procédures étaient en marche. Là aussi, rien de concret n’a été fait.

L’approvisionnement en eau potable présente un autre problème aigu dans la circonscription no 3. Étrangement, à Plaine-Verte, l’eau ne coule pas le vendredi et à Roche-Bois le samedi.

Les parents sont angoissés devant les dangers de la drogue synthétique a laquelle leurs enfants sont exposés. Des rapports internationaux tirent la sonnette d’alarme sur la situation pour les enfants de 10 à 13 ans qui sont touchés par cette drogue dans les écoles.

En ce qui concerne les marchands ambulants à qui le gouvernement sortant avait promis un emplacement commercial à la gare Victoria et à gare de l’Immigration. Les principaux intéressés ont appris qu’ils devront payer un pas-de-porte de Rs 400 000. Le gouvernement interviendrait auprès de la Development Bank of Mauritius pour leur permettre de s’acquitter d’un tel paiement. C’est la porte ouverte à un désastre socio-économique. »


Projets futurs 

  • Shakeel Mohamed : Nous allons rendre public l’accord signé entre l’Inde et Maurice sur Agalega. Le gouvernement indien n’y trouve aucune objection et c’est Maurice qui est réticent. Nous allons le faire, en vue de savoir si l’archipel a été vendu ou pas. Pour ce qui est du chômage, les résidents du port et des endroits environnants devraient avoir priorité pour l’embauche dans le port. Cela sera réalisé quitte à devoir amender l’Equal Opportunity Act.
  • Adil Ameer Meeah : Une allocation chômage de Rs 5 000 aux jeunes de 18 à 25 ans est une proposition ferme du MMM. Côté logement, Il y a beaucoup de terres de l’État disponibles dans la circonscription qui peuvent être utilisées pour la construction de logement.
  • Anwar Husnoo : C’est le gouvernement qui a institué la commission d’enquête sur la drogue. Nous poursuivrons nos efforts de lutte contre ce fléau. Les infrastructures sportives seront améliorées dans la circonscription et les travaux sont déjà enclenchés.

Questions des auditeurs

Rashida de Port-Louis : Je suis engagée dans le social, j’ai demandé un centre polyvalent à route Militaire. Sans résultat.
A. A. Meeah : Il s’agit d’une requête valable. Le MMM va la considérer avec beaucoup de sérieux.

M. Laval : Agalega est l’enfant pauvre du développement. Je voudrais savoir ce qui est prévu pour nous. 
A. A.Meeah : J’ai déjà dans le passé demandé à visiter Agalega. Shakeel Mohamed devait m’accompagner, mais cela n’a pu se faire.
Dr Husnoo : La piste d’atterrissage pose un problème. D’ailleurs, pour l’évacuation des malades, il faut les diriger aux Seychelles d’abord. Mais le gouvernement va créer une Mediclinic à Agalega. Un médecin additionnel sera posté dans l’île. À deux, ils pourront s’occuper du nord comme du sud de l’île. Des équipements seront installés pour permettre aux médecins de se mettre en contact avec des confrères spécialistes à Maurice.


Circonscription No 4 Port-Louis Nord/Montagne-Longue

Nombre d’électeurs 49 865

Sur le plateau, Subhasnee Luchmun Roy, candidate de l’Alliance Morisien, qui fera son baptême du feu aux élections du jeudi 7 novembre ; Aurore Perraud, qui se présente sous la bannière de l’Alliance nationale, et Robert Hungley du Mouvement militant mauricien.

Subhasnee Luchmun Roy :  «J’ai intégré une équipe dirigée par une personne honnête, intègre et humble»

subashnee« Je suis engagée dans le social, ce qui me pousse à me mettre à la disposition du pays. Je suis motivée par le désir de servir au sein d’une équipe dirigée par Pravind Jugnauth, qui est à la fois une personne honnête, intègre et également d’une grande humilité. Il veut rassembler et c’est à ce prix que son projet de société sera possible.  

Depuis mercredi, nous faisons du porte-à-porte dans la circonscription et la réaction des gens est tout à fait positive. Il y a des projets de développement qui ont été réalisés, mais le chantier est grand. En tant que jeunes, nous comptons établir des relations de proximité avec les habitants, afin de mieux situer leurs problèmes et trouver les moyens d’y répondre. Avec son grand brassage de communautés, on peut qualifier cette circonscription de mini île Maurice. »


Robert Hungley : «C’est avec beaucoup de plaisir que je suis appelé à servir la circonscription no 4»

robert« C’est avec beaucoup de plaisir que je suis appelé à servir la circonscription no 4 pour les cinq prochaines années. Mon constat, c’est que cette circonscription a été abandonnée durant les quinze dernières années. Les députés de la circonscription sont introuvables sur le terrain. La pauvreté est omniprésente à cause d’une politique de vengeance qui a privé ces régions de développement. Il n’est pas possible de permettre à des personnes de vivre dans de telles conditions. De plus, il y a des problèmes d’inondations auxquels on doit faire face, notamment dans la région de la rivière Lataniers et si rien n’est fait, il y aura mort d’homme. »


Aurore Perraud : «J’ai été élue en tête de liste, parce que j’ai toujours été présente pour mes mandants»

aurore« Je suis à ma troisième participation aux élections générales. Je suis parvenue à créer des liens solides avec les habitants de la circonscription. Ils ont senti que je suis une personne qui comprend leurs difficultés. J’ai toujours été présente dans les moments les plus difficiles, comme lors des inondations. 

Lorsqu’ils téléphonent aux services d’urgence et que les choses avancent lentement, ils m’appellent. Après mon intervention, les secours arrivent. Je voudrais rappeler que j’ai déjà passé le réveillon de Noël, de 18 heures à 6 heures avec des familles victimes d’inondations. 

Les habitants de la circonscription me témoignent leur reconnaissance. C’est la raison pour laquelle j’ai été élue en tête de liste lors de ma deuxième participation aux élections. Nous passons des moments ensemble dans les malheurs, mais on est là aussi pour les réjouissances, comme pour un mariage. Nous formons une famille et c’est une circonscription que j’apprécie. »

Questions des auditeurs

Maryse de Terre-Rouge : Riche-Terre est une région oubliée. Il n’y pas un seul terrain de football dans la région. Pas de jardin d’enfants. Il faut sérieusement y songer et ne pas se concentrer uniquement sur les problèmes d’inondation.
Robert Hungley : Il est vrai qu’il manque de facilités sportives dans la région et le terrain de football existant est abandonné, donc inutilisable.
Subashni Luchmun Roy : La région souffre définitivement d’un manque d’infrastructures sportives, mais il y a des projets à venir. 

M. Iqbal de la rue Paul-Toureau : Les routes ne sont pas asphaltées et les députés sont introuvables.
Subashni Luchmun Roy :
J’ai eu l’occasion de me rendre à la rue Paul-Toureau et il est vrai qu’il existe un gros problème. Nous avons établi un programme de travail. Lors de nos visites dans la circonscription, nous prenons des notes et par la suite, nous nous réunissons pour dresser une liste de priorités. Nous ne faisons pas de vaines promesses et travaillons dans la continuité. 

M. Alain de Le-Cornu : Les rues à Le-Cornu ont été négligées et s’il n’y avait pas la rue menant au caveau du père Laval, ce lieu aurait été inexistant.
Aurore Perrauld :
D’un côté de cette rue, il y a un problème d’inondation. Les travaux ont démarré, mais n’ont connu aucune suite après le départ du Parti mauricien social-démocrate. Cependant, à côté, il y a un drain qui a été construit, mais les travaux n’ont pas été terminés.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !