Bollywood

L'ex-petite amie de Salman Khan : Somy Ali raconte son calvaire après avoir été violée à 14 ans

Somy Ali Somy Ali.

L'ancienne actrice de Bollywood, Somy Ali, a partagé son calvaire d'avoir été une victime d'agression sexuelle sur Instagram. Elle exprime sa solidarité envers les victimes du mouvement, #MeToo, qui fait des dégâts au cinéma de Mumbai. D'ailleurs, elle a félicité Tanushree Dutta pour avoir initié le mouvement en Inde. Elle a déjà parlé des abus, dont elle a été victime dans son autobiographie. Elle a pointé du doigt à son ancien petit ami, Salman Khan, qui aurait été très violent à son égard.

Somy Ali a raconté qu'elle a été victime d'attouchements sexuels à l'âge de cinq ans et d'un viol à 14 ans. « Je voudrais saluer toutes celles qui ont parlé de leur calvaire et ceux qui ont l'intention de le faire. Je sais que c'est difficile, car moi-même, j’avais pris tant d'années pour pouvoir en parler. Cela demande beaucoup de courage. C'est encore plus difficile quand vous approchez ceux qui sont proches de vous et qui sont supposés de vous aider et qui ne font rien. J'ai traversé l'enfer. Mais je veux que les survivantes se libèrent. Ne vous laissez pas berner par les non-croyants. Dévidez vos cœurs pour être soulagées. Je crois en vous  », a conseillé l'ancienne actrice de Bollywood.

Somy Ali (née le 25 mars 1974 à Karachi, Pakistan) était une actrice à Bollywood. Elle dirige ces jours-ci une ONG, No More Tears. De mère iranienne et père pakistanais, elle a fait ses études au Convent of Jesus and Mary, Karachi jusqu’à l'âge de 12 ans, quand sa mère s’était installée en Floride avec ses deux enfants – Somy et son frère.

Somy débarqua à Mumbai à l’âge de 16 ans suite à une amourette d'adolescente. Elle avait commencé une carrière dans le mannequinat et ensuite au cinéma. Elle a joué dans dix films en hindi entre 1991 et 1997. Sa filmographie comprend des titres tels que Anth (1993), Krishan Avtaar (1993), Yaar Gaddar (1994), Teesra Kaun? (1994), Aao Pyaar Karen (1994), Andolan (1995), Mafia (1996) et Agnichakra (1997).

Pendant six ans, elle avait une affaire avec Salman Khan. Elle s’était retournée en Floride, en 1999, pour poursuivre ses études en psychologie et en journalisme. Elle avait développé un intérêt pour des films documentaires. Elle a suivi un cours sur le cinéma à la New York Film Academy. Ses premiers films étaient sur l'avortement, la violence domestique et le suicide chez les adolescents.

Somy Ali est devenue très active dans la lutte pour les droits de la femme. Elle a publié des articles sur le sort des femmes abusées sexuellement, dont Shazia Khalid, Sonia Naz et Mukhtaran Mai. Elle s'est lancée dans les affaires avec sa ligne de vêtements pour dames, So-Me Designs. Les profits sont versés à son ONG, No More Tears, fondée en 2006.

En 2011, Ali s'est vue octroyée l'American Heritage Award de l'American Immigration Council pour ses œuvres avec No More Tears, le Daily Point of Light Award, en 2015, par le président George H. W. Bush et le National Domestic Violence Month "A Proclamation" par le président Barack Obama.