Live News

Levée des restrictions sanitaires : le monde des affaires respire

Les réunions de travail pourront reprendre normalement.

L’entame du second semestre 2022 marquera un tournant dans la reprise économique avec les décisions annoncées par les autorités mauriciennes. Cependant, les projections de croissance pour Maurice dépendent également de la situation internationale. 

Ce 1er juillet 2022 sera un pas en avant pour Maurice vers un retour à la normale. L’obligation du port du masque en extérieur ne sera plus exigée. Ce qui ravivera le dynamisme dans le monde des affaires. D’ailleurs, celui-ci accueille favorablement la levée des restrictions. François de Grivel, industriel et chef d’entreprise, est d’avis que les activités économiques seront facilitées. « Les réunions de travail pourront reprendre normalement et être plus dynamiques, de même que les séminaires. Il ne sera également plus obligatoire de travailler à distance », avance-t-il. 

Kevin Ramkaloan, CEO de Business Mauritius, souligne l’importance du réseautage, qui est un aspect important pour le développement des affaires. « Nous avons beaucoup appris en tenant nos réunions en ligne et là, nous allons retrouver le présentiel », ajoute Kevin Ramkaloan.

Bien que la vigilance reste de mise, ce nouveau départ pourrait aussi être bénéfique pour l’image de Maurice. Pour le CEO de Business Mauritius, la situation de la Covid-19 a été bien gérée à Maurice. Il indique que le port du masque engendrait une mauvaise perception sur le secteur du voyage. « C’est non seulement positif pour les entreprises, mais également pour les voyages et le tourisme d’affaires. » Jusqu’ici, les professionnels étrangers optaient pour d’autres pays que Maurice pour leurs conférences, avance l’économiste Manisha Dookhony. 

Tourisme 

L’assouplissement des protocoles était une des recommandations des opérateurs touristiques. Car, comme le fait ressortir, François Eynaud, CEO de Sun Resorts, il était important que Maurice s’aligne sur les pratiques de ses marchés émetteurs et les destinations concurrentes. 

« En Europe par exemple, le port du masque n’est plus obligatoire. C’est une très bonne chose que Maurice fasse de même. Ce qui va faciliter le voyage vers la destination mauricienne », fait observer François Eynaud. 

Les restrictions sanitaires étaient également perçues comme un obstacle quant à l’objectif d’accueillir plus d’un million de touristes. À en croire Manisha Dookhony, certains ‘high net worth individuals’ qui vivent à Maurice songeaient à mettre le cap sur Dubaï. Le CEO de Sun Resorts soutient pour sa part que les tour-opérateurs suivaient la situation à Maurice avec attention. D’où la nécessité de préciser l’objectif des tests à l’arrivée pour les touristes vaccinés. 

« En termes d’arrivées touristiques, je pense que la levée des restrictions va aider à la relance. L’objectif d’un million de touristes reste très ambitieux, mais réalisable, si l’aviation se met en place et si les prix des billets sont compétitifs », précise-t-il. 

Est-ce suffisant pour atteindre 8,5 % de croissance pour l’année financière 2022-23 ? Manisha Dookhony, économiste, rappelle que Maurice dépend de la situation internationale. Avec le conflit ukrainien, la croissance en Europe a été réduite. « Ce qui va influer de manière négative sur la croissance à Maurice », estime l’économiste. 

Toutefois, l’économie locale bénéficiera d’une reprise au niveau des restaurants, du secteur de l’hôtellerie et de l’événementiel. Ce qui boostera les dépenses pour ces activités.  

 

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !