Live News

Lesjongard : «Pa tou dimoune dan lopozition sagrin seki pe ariv Bruneau Laurette»

La conférence de presse du gouvernement était principalement axée sur le trafic de drogue, les campagnes ‘zet laboue’ sur la force policière et l’arrestation de l’activiste Bruneau Laurette.
 
 Arrestation de Bruneau Laurette
 
Le combat contre la drogue, avance le ministre Joe Lesjongard, est une lutte sans relâche. « Le chemin est semé d’obstacles. Les trafiquants ont créé beaucoup de des ramifications dans des endroits et cela complique notre tâche. Nous ne devons pas oublier qu’il y a également une ramification de certaines personnes de l’opposition avec des trafiquants de drogue. Kan nou pe sezi ladrog zot pe kritike. L’actualité a été dominée par l’arrestation de l’activiste Bruneau Laurette. Ce dernier est très proche de certains membres de l’opposition. Le délit dont il est accusé est extrêmement grave. Toutes les autorités concernées doivent faire leur travail sans faveurs ni crainte », poursuit le président du MSM.

Bruneau Laurette, poursuit Joe Lesjongard, dit qu’il était au courant qu’il allait être arrêté. « Mais, pourquoi n’a-t-il pas sollicité le leader de l’opposition ou encore pourquoi n’a-t-il pas consigné une Precautionnary measure à la police », demande-t-il.
 
Special Striking Team
 
Le président du MSM a ensuite formulé « certains commentaires » qu’il juge comme étant d’une « importance extrême ». « Je dénonce la campagne visant à jeter de la boue sur la Special Striking Team. Il y a certains politiciens, avocats et certains membres de la presse. Bizin dir bane réalité. Il faut reconnaître que la police est en train d’abattre un travail d’extrême importance afin de maintenir l’ordre dans le pays. Ils doivent exercer leurs devoirs sans faveurs et sans crainte. Il faut reconnaître qu’il y a des policiers qui sont en train de lutter contre le trafic de drogue. Bruneau Laurette est traduit en cour comme tout citoyen. Missie la ena so bane drwa. Ses hommes de loi doivent s’assurer à ce que ses droits soient respectés. Il faut permettre au judiciaire d’effectuer son travail en toute sérénité. Se pa lor Facebook ki pou ale deside ki pou arive lor tel lanket ou swa si travay la pe bien fer ou pa pe bien fer », dit-il.
 
Stratégie
 
Selon lui, la campagne visant à jeter de la boue sur la police serait une « stratégie ». « La presse rapporte que la liberté serait menacée dans le pays. Mais tel n’est pas le cas. La population a eu l’occasion de s’exprimer lors de la dernière manifestation qui s’est tenue à Port-Louis. La liberté existe bel et bien. Tout comme la liberté de la presse. Dimoune gagn drwa fer politik. Ou gagn drwa ktitik gouvernma. Me seki pa korek, seki ou vehikil informasyon pou diskredite nou bane institisyon. C’est une stratégie qui est en train d’être employée depuis les dernières élections de 2019 », fait remarquer Joe Lesjongard.
 
L’opposition

 
Le ministre Joe Lesjongard a remis en question le financement des manifestations citoyennes menées par Bruneau Laurette. « Il y a eu une grande manifestation citoyenne en 2020. La dernière manifestation remonte à deux semaines. Posons-nous la question. Me kot larzan sorti pou finans sa ? Toute l’opposition était ensemble lors de la tenue de la manifestation de 2020. Me zordi ena sertin PMSD ek MMM rode demayer. Zot pe dir Bruneau Laurette pe rode pran zot elektora. Bruneau Laurette était pourtant considéré comme un berger par un segment de la population. Mais ce segment de la population s’est retrouvé dan karo canne. Mo pran note ki pa tou dimoune dan lopozition sagrin seki pe ariv Bruneau Laurette. Nous sommes convaincus que ce genre de mouvement ne représente aucun danger politique pour le gouvernement », fait comprendre Joe Lesjongard.
 
Trois ans du gouvernement
 
Joe Lesjongard a aussi commenté les trois ans du gouvernement au pouvoir. « Nous avons su surmonter les problèmes. Il y a eu de grandes difficultés. Des gens ont perdu la vie durant la période de Covid-19. Mais ces évènements sont derrière nous », souligne-t-il.

« Une bataille de positionnement au sein de l’opposition »
 
Autre point abordé : les municipales. Joe Lesjongard n’a pas mâché ses mots envers l’entente de l’opposition. « Le PTr, PMSD, MMM et RM envisagent de briguer les municipales ensemble. Mais chacun est en train de tenir des meetings à part. Soit à Goodlands pour l’Entente de l’Espoir et dans la circonscription no. 8 pour le PTr. Ce semblant d’unité n’est qu’une façade. Et derrière la façade, il y a une bataille de positionnement au sein de l’opposition. Nou pa pou fatig nou latet are sa bane kiksoz la », souligne-t-il.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !