Faits Divers

À L’Escalier : un jeune agresse un retraité avec un tuyau

L’Escalier Le retraité, qui a subi une fracture du crâne, est sous observation médicale.

Sunassee, 73 ans, un habitant de route Royale à L’Escalier, est en traitement à l’hôpital de Rose-Belle. Il se trouve dans un état critique après s’être fait sauvagement agresser à la tête à coups d’un tuyau par un jeune de sa localité.

L’incident s’est produit dans la soirée du mercredi 10 juillet aux alentours de 19h30. La victime se trouvait dans son garage en compagnie d’un voisin quand il a entendu quelqu’un frapper à la porte. Lorsqu’il est sorti pour aller voir, il a aperçu un certain Steeve qui habite à quelques pas de sa maison. À peine la porte ouverte, le jeune homme a, sans raison apparente, agressé le retraité avec un tuyau. La victime, qui s’est écroulée sur le sol, a reçu un deuxième coup tandis que son voisin est intervenu. Il a tenté de défendre Sunassee en empêchant Steeve de le blesser davantage. Une lutte a ensuite eu lieu entre l’agresseur et le voisin. Ce dernier, lors de cette altercation, a été également agressé à la tête. Une fois son forfait accompli, l’agresseur a laissé le tuyau par terre. Il s’est ensuite rendu directement au poste de police de L’Escalier pour se constituer prisonnier. Il a avoué l’agression sans, toutefois, avancer aux policiers les motifs de son acte.

Grièvement blessés à la tête, le retraité ainsi que son voisin ont été conduits à l’hôpital. Munis d’une forme 58,  ils ont porté plainte pour « Serious Assault » contre Steeve. Le voisin blessé à la tête a eu deux points de suture. Il a été, néanmoins, autorisé à regagner son domicile. Quant au retraité, après un examen médical approfondi, le médecin lui a diagnostiqué une fracture du crâne. Il a été placé en observation médicale.

Steeve, le suspect, a participé à une reconstitution des faits jeudi. Il a été également traduit devant le tribunal de Souillac où la police a objecté à sa remise en liberté. De leur côté, les proches de la victime sont dans une colère noire. Ils qualifient l’agression qu’a subie Sunassee d’acte de lâcheté et souhaitent que le suspect n’obtienne pas de caution.  « Demen si li sorti, li capave touille ene dimune dan la rue just par plaisir parski li envie. Sa kalite criminel la bizin pourri dans prison sa », a lancé un proche de la victime.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !