Live News

«Les tests PCR effectués en amont ne garantissent pas que les surveillants seront négatifs le jour des examens», dit la directrice du MES

« Si une personne travaille une semaine après avoir fait un test PCR, on ne saura pas dans quel état de santé elle se portera entre le jour où elle a fait le PCR et le jour des examens. Au lendemain de son PCR, la personne peut contracter le virus et être positive bien que son résultat de PCR ait été négatif ». C’est ce qu’a affirmé la directrice du Mauritius Examinations Syndicate (MES), Brenda Thanacoody-Soborun, sur les ondes de Radio Plus, ce jeudi matin, 8 avril.

Elle ajoute que « le test PCR est valide dans un délai de 24 heures. « Si le test est négatif, cela ne donne aucune garantie que la personne ne va pas attraper le virus dans les jours qui suivent ».  

Brenda Thanacoody-Soborun a aussi indiqué que le candidat- à besoins spéciaux-, qui était dans la même salle de classe que la surveillante testée positive à la Covid-19, lors des épreuves de Français mardi dernier, ne va pas poursuivre ses examens du PSAC.

« La maman a demandé à ce que son enfant ne prenne pas les ‘assessments’. Elle nous a dit que son enfant n’est pas en mesure de prendre part aux épreuves », explique-t-elle.  

Pour rappel, l’«invigilator » qui avait surveillé un seul enfant [à besoins spéciaux], à l’école Philippe Rivalland RCA, à Beau-Bassin, se trouve actuellement dans un centre de quarantaine.  L’enfant a également été placé en quarantaine avec sa mère, hier après-midi tandis que son père et son frère sont en auto-isolement.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !