Xplik ou K

Les plaies de la plage du Morne : manque d’eau et ramassage tardif d’ordures

Les plaies de la plage du Morne : manque d’eau et ramassage tardif d’ordures Les ordures entassés n’ont pas été ramassés durant plusieurs jours.

Après les fêtes, du retard pour le ramassage d’ordures et conditions difficiles pour les travailleurs nettoyant les toilettes publiques.

C’est Clive un habitant de La Gaulette qui a approché la rédaction de Xplik Ou K pour évoquer les problèmes auxquels sont confrontés ceux qui se rendent à la plage du Morne. « Je fréquente très souvent cette plage. J’ai été surpris de constater, lors d’un passage le 3 janvier aux alentours de 17 heures, que les ordures de la veille étaient toujours sur place. Celles-ci étaient en partie entassées à un endroit tandis qu’un peu plus loin elles étaient éparpillées tout le long de la plage », soutient le plaignant, un homme d’une quarantaine d’années. Celui-ci évoque aussi une odeur nauséabonde qui flottait dans tout le secteur. « Le lendemain matin, le 4 janvier, lorsque je suis retourné sur le lieux aux alentours de 11 heures, les choses n’avaient pas changé. Les ordures étaient dans le même état que la veille et la situation ne devaient guère s’améliorer jusqu’à la fin de la journée. Comment se fait-il qu’en pareille période les ordures ne sont pas enlevées ? D’autant plus que cette plage reçoit régulièrement la visite de nombreux Mauriciens et même des touristes.»

Un peu plus loin, c’est Richard, (prénom modifié*) qui trouve son mot à dire. « Je travaille pour une compagnie chargée du nettoyage des toilettes publiques. Depuis un certain temps nous sommes appelés à travailler dans des conditions difficiles. Cela, en raison d’un problème d’eau. Nous sommes obligés d’utiliser l’eau de mer pour effectuer le nettoyage. Nous avons à transporter cette eau sur une distance d’une trentaine de mètres Nous faisons de notre mieux pour pouvoir donner satisfaction aux membres du public, car chaque matin les toilettes se retrouvent dans un état déplorable. C’est très dur de devoir travailler dans de telles conditions, soutient Richard. Le contracteur, lui, fait la sourde oreille.»

Interrogé à ce sujet, le président du Conseil de district de Rivière-Noire, Steeve Magdeleine explique que le village du Morne a subi un retard considérable en matière de service de voirie.

« Normalement le ramassage d’ordures se fait dès le mercredi du 2 janvier, or cela n’a pas été fait. Deux jours après, les ordures n’ont toujours pas été ramassées », concède-t-il. « En ce qui concerne le problème d’eau, je trouve que c’est inhumain de forcer des personnes à travailler dans de telles conditions hors normes. À notre niveau nous verrons ce qui pourra être fait par rapport au contracteur chargé du nettoyage. Les mesures nécessaires seront prises », a-t-il déclaré.

Courrier des lecteurs : Albion en otage !

« Cela fait des semaines que nous nous sentons prisonniers à Albion. Prisonniers des ordures ! Il y en a partout car, pour on ne sait quelle raison quelqu’un a décidé de ne plus venir ramasser les ordures dans le village. Or, après un message posté par le président du Conseil de district, des camions sont venus. Cependant là aussi, nous avons l’impression que le ramassage a été sélectif. Dans le même quartier certaines poubelles ont été enlevées alors que dans d’autres, pas. Je ne vous parle pas là d’un problème qui dure depuis quelques jours, mais depuis des semaines. Imaginez maintenant l’état de ces déchets. Par exemple, chez nous tous les soirs, à cause des chiens, nous devons ramasser les sacs poubelles et chaque matin les replacer devant le portail en espérant qu’elles seront enlevées. Maintenant, on a commencé à avoir des bêtes . C’est dégoûtant et très gênant à la fois. Et ne parlons pas de l’odeur. Nous voulons comprendre ce qui ne va pas et faisons un appel aux autorités pour que le nécessaire soit fait dans les plus brefs délais ».
Dana B, habitante d’Albion

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective