Live News

Les Mauriciens bloqués aux Maldives ne seront pas rapatriés avant la mi-août

La demande d'injonction déposée par une Mauricienne bloquée aux Maldives a été appelée en Cour suprême ce mercredi

Les Mauriciens bloqués aux Maldives devront prendre leur mal en patience ! Ils ne fouleront pas le sol mauricien de sitôt. 

Ils vont en effet devoir attendre jusqu’à mi-août, a affirmé un représentant de l’État en Cour suprême, ce mercredi, 1er juillet.

Cette décision intervient après que la Mauricienne Marie Ursula Armance, bloquée aux Maldives avec la fermeture de notre espace aérienne aux vols commerciaux, avait saisi la justice pour être rapatriée au plus vite.

L’habitante de Palmar, Quatre-Cocos avait expliqué dans un affidavit rédigé par l’avoué Jean-Christophe Ohsan Bellepeau en mai dernier, qu’elle est dûment autorisée à loger la présente demande d’injonction.

Marie Ursula Armance et 43 autres Mauriciens bloqués aux Maldives, avaient logé une injonction en Cour suprême afin que leur avion soit autorisé à atterrir à Plaisance.

La juge Johan Moutou-Leckning a rejeté la demande déposée par Marie Ursula Armance, en invoquant des points spécifiques, notamment celui que la Mauricienne détiendrait un Working Permit et qu’elle n’est nullement coincée sur cette île. 

L’autre point invoqué pour le rejet de cettedemande est que la plaignante ne dispose pas du nombre exact de personnes qui souhaitent rentrer au pays.

L’État a ainsi confié à la Cour que les vols de rapatriement se font en phase. Pour les Maldives, cela ne se fera pas avant mi-août.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !