Actualités

Les maraichers de Vacoas en colère

Vif mécontentement des maraichers du bazar de Vacoas. Ils récusent une décision de la mairie de leur interdire la vente de légumes le 31 décembre. Pour eux, tenir le jour de foire un 1er janvier équivaut à se casser la pipe, car ils ne pourront pas écouler leurs marchandises comme il se doit.

Les maraichers du bazar de Vacoas ont exprimé leur désapprobation quant à l’interdiction de la mairie de les laisser opérer le 31 décembre. Normalement la foire se tient les mardi et jeudi. Le mardi 1er   janvier étant férié, ils pensaient  avoir la possibilité d’écouler leurs marchandises le 31 décembre.

Les commerçants affirment que les inspecteurs municipaux les ont avertis du rejet de leur demande et que ce n’est que le 1er janvier qu’ils pourront travailler. Les maraichers récusent cette décision. Ils soutiennent qu’ils sont pris au dépourvu, vu qu’ils ont déjà constitué leur stock de légumes.

Ils estiment également que la mairie a autorisé à tort des saisonniers d’exercer une dizaine de jours dans le bazar à leur détriment. «Le bazar est surtout destiné à la vente de légumes et non de vêtements. Nou finn pay patant un an aster pe anpes nou travay » déplore l’un d’eux.

«Ne pouvoir écouler nos légumes en un jour de grande affluence représentera une perte sèche,

car nous ne pourrons tout stocker à long terme», ajoute-t-il.  Le Défi Quotidien a tenté d’avoir les explications du maire de Vacoas/Phoenix à ce sujet, sans succès.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !